OL : Marcelo toujours à l'affût

L'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais (1993-1998) est aujourd'hui représentant du club au Brésil. En collaboration avec Bernard Lacombe, " l'oeil de l'OL au Brésil " a déjà réussi quelques jolis coups (Juninho et Cris), et d'autres ont failli se concrétiser.

Résidant au Brésil, Marcelo a pour objectif de détecter les perles du football Sud -Americain pour son ancien club " Je supervise les joueurs qui, à mon avis, sont susceptibles de venir à Lyon. Je remets des rapports tous les deux ou trois mois au club concernant les éléments que je trouve intéressants ".

Peu médiatique en France, ce dénicheur de talent a pourtant une solide réputation. Il se l'est forgée en aidant l'OL à recruter des jeunes joueurs en devenir. " En moyenne, je dois me rendre à huit ou dix matches par semaine. Je n'ai pas d'affinités particulières avec les clubs brésiliens. Je suis en priorité des équipes de Première division mais je me rends parfois à des rencontres de niveau inférieur. Pour Lyon, je dois trouver des joueurs d'un niveau très élevé pour jouer la Ligue des champions ".

Le club rhodanien n'ayant pas l'habitude de recruter à l'aveuglette, la précision de ses rapports constitue une mine d'informations précieuses. " Je rends une liste de trois ou quatre joueurs par poste. Pour chacun, je fais un résumé de ses derniers matches, je mets sa fiche complète comprenant son âge, son lieu de naissance et sa fin de contrat. Je me renseigne auprès de l'agent du joueur. J'essaie également de connaître son état d'esprit pour ne pas avoir de problèmes quand il rejoint la France. Avant de le faire venir à Lyon, je m'étais renseigné sur Juninho et on m'avait dit que c'était un joueur très professionnel. Cette information apparaissait dans le rapport " explique Marcelo. De son côté, Bernard Lacombe, conseiller du président Jean-Michel Aulas, entre alors en jeu. " Si le club a un besoin, Bernard vient au Brésil voir trois ou quatre matches de ces joueurs et à partir de là, on valide ou non mes propositions ".

Mais Marcelo ne se limite pas au Brésil " Je regarde aussi quelques joueurs de Libertadores. Je me souviens avoir mis deux Argentins dans mes rapports : Agüero, quand il avait 17 ans et qu'il jouait à l'Independiente, et Tevez, qui est ensuite venu jouer au Brésil aux Corinthians. Bernard Lacombe était venu les superviser. A cette époque, ce n'était pas possible de les faire venir parce que nous n'avions plus de places extracommunautaires pour eux. Ce sont des joueurs que Lyon aurait pu acheter ". indique t-il. Pour l'avenir, les noms de Keirisson, Hernanes et Neymar sont cités. " Ces trois joueurs sont effectivement ciblés par l'OL ".

V.S.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut