OL – Aulas : “Je suis moins provocateur”

Entretien – Avant la trêve des confiseurs, Jean-Michel Aulas a longuement reçu Lyon Capitale. L’occasion pour le président lyonnais d’afficher une confiance absolue : il croit en ses joueurs et s’inscrit dans la durée avec Rémi Garde. Extraits.

Lyon Capitale : À mi-parcours*, l’attitude de l’équipe sur et en dehors des terrains correspond-elle à vos attentes ?

Jean-Michel Aulas : C’est trop tôt pour le dire. Le lendemain du match contre Bastia [victoire 3-1, le 8 décembre, NdlR], on se dit que l’attitude est plutôt positive. À d’autres moments, à Évian [défaite 2-1, le 31 août], à Montpellier [défaite 5-1, le 6 novembre], il y a de tels manquements que ça serait déraisonnable de ne pas s’interroger. Mais, globalement, je soutiens l’équipe. (…)

Vous restez positif face parfois à un environnement négatif. Comment réussir à convaincre que l’OL peut s’en sortir ?

Par les faits. (…) Il y a des clignotants orange, mais il y a aussi des clignotants verts. On peut basculer dans le bon et dans le moins bon. (…) Lorsque le résultat n’est pas là, il faut savoir l’analyser. Lorsqu’on a perdu contre la Real Sociedad [0-2 le 20 août et 2-0 le 28 août] et le PSG [4-0 le 1er décembre] j’ai immédiatement dit qu’ils étaient plus forts que nous. (…) Il faut expliquer, sans s’énerver, que dans le football il peut y avoir quelques circonstances.

De plus, j’ai la foi en mes joueurs. Je crois qu’on est capable de se redresser et de se révolter. Ils l’ont prouvé à Saint-Étienne et à Bastia. (…)

Lorsqu’on est président de l’OL, imagine-t-on un jour redevenir le numéro un ?

Oui, bien sûr. C’est une obsession de redevenir le numéro un en France. Et même au-delà. (…) Si l’OL fait partie des clubs qui investissent le plus, dans son académie [centre de formation], son équipe féminine et a construit un stade, c’est pour redevenir le leader en France et être dans les premiers en Europe. On a les ingrédients pour y arriver. Maintenant, il faut être un peu patient. (…) Je pense être assez costaud pour protéger l’institution et le club d’aléas qui sont beaucoup plus importants que ce que l’on connaît aujourd’hui. On a des débuts de réponse qui laissent à penser qu’on est dans le vrai sur le plan de la stratégie sur le moyen terme. On sait qu’à la sortie de la construction du Grand Stade on aura un outil qui permettra de rivaliser avec les meilleurs.

Un mot sur Rémi Garde. Selon vous, c’est l’entraîneur idoine compte tenu de la stratégie et de la philosophie voulues par le club ?

Oui, parce qu’il a l’ADN du club. (…)

Avez-vous changé ces dernières années votre façon d’être, de diriger votre club ?

Je suis moins provocateur ! À un moment donné, comme je n’existais pas, la seule manière de pouvoir attirer l’attention et de laisser un instant de répit et d’analyse positive aux gens, c’était de marquer, de provoquer. J’ai donc poli les choses, j’ai fait en sorte d’avoir une attitude plus pondérée sur tous les sujets. Je me suis calmé.

* Cet entretien a eu lieu le 10 décembre 2013.

---

Mercato d’hiver, retour de Govou, Grand Stade, futsal… Jean-Michel Aulas répond sur tous ces sujets dans l’intégralité de cet entretien, à lire dans Lyon Capitale-le mensuel n°729, en vente en kiosques jusqu’au 30 janvier, et dans notre boutique en ligne.

L'actualité de l'Olympique lyonnais, 7/7, c'est sur www.olympique-et-lyonnais.com

à lire également
Grand stade Parc OL
L'enquête est allée très vite du côté de l'Olympique lyonnais suite à une vidéo montrant un supporter faisant un salut nazi lors du match Manchester City - OL. Mercredi soir, en marge du match de Ligue des champions opposant Manchester City à l'Olympique lyonnais, un supporter rhodanien a été filmé en train de faire un […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut