OL : Au minimum, " mouiller le maillot "

La grogne populaire commence à monter peu à peu. Plus encore que la perte du titre, l'attitude des joueurs pose problème du côté des supporters lyonnais.

Samedi 2 mai, 29ème minute du match Valenciennes - Lyon : Johan Audel s'offre un doublé et réalise le break, 2-0 pour les Nordistes. Sur le terrain, les joueurs de l'OL sont incapables de réagir face à un adversaire motivé et solidaire, qui lutte pour le maintien. En tribune, environ 200 supporters lyonnais ont effectué le déplacement d'un peu plus de 650 kilomètres (aller). Certains d'entre eux ont préféré quitter le stade Nungesser, avant même la fin de la première mi-temps. " Après le deuxième but, il y eu un mouvement de foule. Les trois quart des supporters sont partis des tribunes. Nous avons ressenti comme du dégout. Il y a perdre en mouillant le maillot et perdre de la sorte ". témoigne un supporter. Au vu du résultat final et de la prestation d'ensemble, ces suppporters " déçus et en colère à la fois " n'ont rien loupé. Même si partir avant l'heure ne leur a pas permis de rentrer plus tôt sur Lyon - pour raison de sécurité - ce geste de dépit a, au moins, le mérite d'adresser un signe fort aux coéquipiers de Juninho. " La prestation des joueurs a fait monter la pression d'un cran. L'impression qu'ils s'en foutent, jouant ainsi sans gnac, c'est la pire des choses. Avec autant de kilomètres parcourus, il faut un minimum de respect. J'ai le sentiment qu'ils veulent vite en finir avec cette saison " lance un supporter avant de conclure : " Perdre le titre ok, mais pas comme ça ". Johan Audel, bourreau des Lyonnais, a confirmé dans l'émission 'Luis Attaque' sur RMC, cette sensation de 'nonchalance'. 'J'ai été choqué par le manque de communication sur le terrain. Ils doivent avoir des soucis internes. J'ai ressenti beaucoup de nonchalance, les défenseurs étaient un peu mou. J'ai senti un manque d'envie sur le terrain. Certains Lyonnais avaient cette envie de jouer et d'autres moins. Karim Benzema n'a rien lâché, mais le pauvre était esseulé'.

En l'état actuel des choses, la troisième place au classement relève du miracle. Le PSG a loupé l'occasion de passer devant l'OL, mais une deuxième opportunité pour le club de la capitale pourrait cette fois, s'avèrer être synonyme d' Europa League pour les hommes de Claude Puel. De son côté, le public lyonnais commence à bouillir. A Valenciennes, des " Puel, démission " se sont faits entendre. Après le match, au retour de l'effectif lyonnais à Tola-Vologe, une poignée de supporters en colère s'en sont pris aux vitres du centre de formation, à travers de jets de cailloux. Jusque-là relativement calme, les associations de supporters pourraient hausser le ton à Gerland, pour la réception du FC Nantes, le mardi 12 mai.

Vincent Serrano

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut