OL - Anderlecht : Le match vu par Lyon Cap'

Lors des deux premières journées de Ligue 1, l'OL a été l'équipe qui s'est créé le plus d'occasions, sans toutefois les concrétiser. Mais le réalisme retrouvé a fait qu'il n'y a eu en définitive pas de match.

On n'a pas aimé : Le manque de réalisme de Delgado en fin de match. Quatre occasions franches qui ne donnent rien. Mais comme beaucoup d'entraineurs le disent : le plus important est de se créer des occasions.

On ne comprend pas : Pourquoi a-t-on tant frissonné à l'idée de jouer Anderlecht ? Bien sûr l'humilité et la modestie sont de mise avant un match européen. Mais les Lyonnais et les Belges ne jouent pas dans la même catégorie. A part Suarez, les Belges n'ont guère montré plus qu'une équipe de milieu de tableau de Ligue 1.

On l'a tous vue  : La passe aveugle de Bastos pour Gomis sur le cinquième but Lyonnais. L'ouverture millimétrée du Brésilien a parfaitement conclu le festival offensif des Lyonnais.

On veut revoir : Le coup-franc 'Juninesque' de Miralem Pjanic. Le numéro huit va si bien au Bosniaque.

à lire également
Maxence Caqueret à l’entraînement © Stéphane Guiochon / MaxPPP / PHOTOPQR Le Progrès
Le milieu de terrain Maxence Caqueret, 19 ans, sous contrat avec son club formateur jusqu’en 2023, a hâte de faire ses débuts en Ligue 1. Portrait d’un jeune timide qui respire le football.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut