OL : 3 points et plus rien

Contre Brest, l'OL a enfin remporté son premier match de la saison (1-0). Un succès acquis dans la douleur qui pose plus de questions qu'il n'en balaye.

Trois points et de nombreuses inquiétudes. Privé de plusieurs joueurs (Réveillère, suspendu, Cris, Bastos, Lisandro, Ederson blessés), Lyon version Puel est toujours aussi poussif. Débutant la rencontre contre Brest en 4-4-2, l’OL n’a pas semblé avoir les armes requises pour proposer un jeu léché. Claude Puel : “Nous avons été en difficulté notamment en seconde période. Il y a eu un coup de moins bien au plan physique. C'est encore un match très difficile. Dans la gestion, ce n'est pas évident. Nous avons tenu au forceps même si paradoxalement nous avons eu un bon dernier quart d'heure." Après une mise en route plutôt convaincante, les Gones ont progressivement sombré dans l'apathie collective. “La première période fut bonne, la seconde moins. C’est une victoire difficile, que l’on est allé chercher dans la douleur. On savait qu’il fallait se battre, qu'il fallait aller chercher ces trois points avec les tripes. On est allé jusqu’au bout, on a rien lâché pour conserver ce score positif", analyse Jimmy Briand, l’un des meilleurs lyonnais depuis le début de la saison.

Mercato : Aulas passe à la vitesse supérieure

Quoi qu’en dise Claude Puel, le milieu de terrain rhodanien souffre toujours autant de l’absence de Jérémy Toulalan. Le match contre Brest l’a une nouvelle fois démontré. En outre, l’incapacité de Miralem Pjanic à prendre en main les clefs de l’entrejeu n’arrange en rien les affaires lyonnaises. Au point que Jean-Michel Aulas ait décidé de donner un coup d’accélérateur au niveau du mercato. Yoann Gourcuff pourrait être Lyonnais dans la semaine.“Il n'était pas prévu d'aller piocher dans le très haut de gamme au départ car il faut convaincre le ou les joueurs mais aussi les clubs qui détiennent ces joueurs. On va essayer de faire venir un joueur d'ici la fin de la période des transferts et si cela se réalisait, ce serait un joueur haut de gamme", a déclaré Jean-Michel Aulas, sur l’antenne d’OL TV. Malgré un contexte de crise économique générale (chiffre d'affaire en baisse de 16,6 % sur le dernier exercice, NDLR), le président de l’OL a bel et bien conscience que cette équipe lyonnaise a besoin de renforts. Mais pas seulement. Croire que le venue d’un ou deux joueurs suffira à changer d'un coup de baguette magique le jeu proposé par les septuples champions de France serait un leurre. “Les trois points sont précieux et fédérateurs", lâchera Puel à la fin du match. Précieux ? Sans aucun doute, puisque cette victoire contre le promu brestois permet aux Lyonnais de retrouver le ventre mou du classement (10e). Fédérateurs ? Seul, l’avenir le dira.

à lire également
Bertrand Traoré en pleine action, contre Bordeaux, le 28 janvier 2018 © Nicolas Tucat / AFP
Du Burkina à l’Europe, Bertrand Traoré (22 ans) se plonge dans ses souvenirs pour Lyon Capitale. Une trajectoire rapide pour l’attaquant de l’OL, très imprégné par sa culture africaine.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut