Nice gâche la fête à Lyon (vidéo)

En clôture du championnat de France, l'OL s'est incliné face à Nice (3-4). Les Gones terminent cette saison 2011-2012 à la quatrième place.

"Ce soir, c'est la fête". Souvenez-vous de cette banderole déployée la saison dernière par le Kop Virage Nord. C'était lors du dernier match de la saison à Gerland. Les fidèles de l'OL avaient pris un malin plaisir à faire "la fête" à Claude Puel. Un an plus tard. Même stade, autre ambiance. Malgré une quatrième place, synonyme d'une non-participation à la Ligue des champions, les supporters lyonnais chantent sans discontinue. Et scandent même le nom de Rémi Garde. "La famille OL" comme aime l'appeler Jean-Michel Aulas communie. L'unité est retrouvée.

L'OL s'illustre et se relâche

Pour ce dernier match de la saison 2011-2012, sans enjeu, sauf pour Nice qui jouait sa survie en L1, il ne manquait plus à la bande à Garde de l'emporter...Histoire de ne pas gâcher la fête. Vêtus de leur maillot 3D, les Gones s'illustrent les premiers sur une tête de Lisandro qui ne laisse aucune chance à Ospina (1-0, 21e). Lyon est lancé. Cinq minutes plus tard, Briand double la mise (2-0, 26e). Gerland croit le match plié. Et pourtant. Les joueurs de l'OL se relâchent, baissent considérablement le pied. Nice en profite. Les Aiglons reviennent coup sur coup. D'abord par Monzon, d'une frappe sèche (2-1, 31e) puis par Coulibaly du plat du pied gauche (2-2, 36e).

Lloris se troue...

Au retour des vestiaires, la dynamique est toujours niçoise. Bien aidé sur ce coup par Hugo Lloris. Sur un coup-franc tiré par Digard, le portier de l'OL se troue complètement et détourne dans ses propres cages (2-3, 53e). Les Lyonnais souffrent mais réussissent à revenir dans le coup. D'un lob, Briand réduit la marque pour Lyon (3-3, 69e). Nice ne l'entend pas de cette oreille et reprend l'avantage sur un but de Goncalves (3-4, 73e).

L'OL n'a pas gagné son dernier match de la saison et pour la première fois depuis 1999 ne termine pas sur le podium. Pas de quoi toutefois déclencher la colère des supporters, satisfaits d'une saison dite de transition... En attendant de lendemains meilleurs.

Lire aussi : la boulette de Lloris

1 commentaire
  1. PERHAPS - 21 mai 2012

    du rêve à la réalité !ils sont où les meilleurs de France, d'Europe, du Monde, dont se félicitait le JMA dans son délires ? ils sont où ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut