Moretton : "Vincent Collet est l'homme de la situation"

Gilles Moretton s'exprime pour la première fois depuis l'élimination de l'Asvel aux play-offs. Dans une longue interview publiée sur le site internet du club villeurbannais, Moretton revient sur la mauvaise saison de la "Green Team". Extraits.

Le bilan de la saison

"Nous n’allons pas cacher qu’il est évidemment très négatif. Tandis que nous avions mobilisé des moyens conséquents pour franchir un pallier, nous avons échoué comme rarement dans l’histoire de ce club. C’est insatisfaisant et dommageable. Ceci étant dit, tout n’est pas à jeter. On a gagné un nouveau trophée, le troisième en trois ans ; on a poursuivi nos travaux sur les aspects de formation, avec des résultats très flatteurs des espoirs, des cadets et des minimes. On a commencé à toucher les dividendes de ces travaux au niveau des pros avec les intégrations de Paul et Bangaly. Mais évidemment tout cela ne saurait effacer la déception enregistrée sur l’équipe pro".

Un recrutement raté ?

"A défaut d’avoir pu voir tous les joueurs recrutés simultanément sur le terrain et au meilleur de leur forme, nul ne peut affirmer catégoriquement que le groupe constitué n’aurait pas fonctionné. L’équipe avait été construite autour d’un axe 1-5 et pour diverses raisons, cet axe ne s’est jamais mis en place. Alors évidemment ce qui avait été construit autour n’a pas pu se concrétiser. Aussi, si de toute évidence notre recrutement n’a pas été réussi, on ne peut non plus conclure catégoriquement qu’il a été loupé. En premier lieu, il m’apparaît que nous avons fait preuve de suffisance à l’inter-saison. Nous étions portés par une vague très dynamique : le titre, l’arrivée de Tony, les perspectives liées au projet de salle, l’augmentation du budget, la nomination de Vincent en équipe de France. Tout cela nous a sans doute éblouis. Tous. On a inconsciemment fini par croire qu’il suffisait de dépenser notre argent pour gagner. Heureusement les choses ne sont pas aussi simples que cela dans le sport. Par ailleurs, j’ai eu à constater que faute d’avoir défini assez clairement ce qui était de la pleine responsabilité de tel ou tel, trop nombreux d’entre nous ont fui leurs responsabilités et se sont réfugiés derrière des excuses qui n’en étaient pas. Cette fuite des responsabilités nous a grandement affaibli."

Des tensions entre Pierre Grall et Vincent Collet

"Compte tenu de la saison que l’on vient de vivre, il m’aurait semblé malsain qu’un consensus prévale tout au long de la saison. Face aux difficultés vécues, il était bien naturel que les uns et les autres poussent leurs analyses dans toutes les directions et qu’il en résulte l’expression de points de vue parfois divergents. Il est normal que cela se passe comme ça pour peu qu’à l’issue de la discussion une voie commune se dégage. Ce qui a été le cas entre Pierre et Vincent. Et ce qui restera le cas dans le futur. Tant que tout cela se passe en interne, cela ne me gène pas. C’est même plutôt bien."

Vincent Collet

"Déjà, je n’oublie pas que les gens en place nous ont amené vers le titre en 2009. Il ne peut donc y avoir que du mauvais dans notre organisation sportive. Je suis au contraire convaincu que Vincent est l’homme de la situation pour mener le volet sportif du projet du club sur le moyen et long terme. Que Pierre est son complément idéal. Que les assistants sont de valeur. Simplement faut-il que chacun de ceux-là tire toutes les leçons de ce que nous venons de vivre. Qu’ils acceptent leur part de responsabilité. Qu’ils se remettent en cause. Qu’ils fassent un effort sur eux pour franchir les paliers qui nous protègeront de nouveaux accidents de parcours. Qu’ils se regardent dans la glace et y décèlent leurs faiblesses pour travailler dessus. Je vais leur donner des pistes de développement, leur fixer des points de passage précis. Mais cet effort de progression leur appartiendra et ils seront les seuls à pouvoir le mettre en œuvre. C’est là-dessus que je les attendrai avec toute la vigilance nécessaire."

Le budget, les objectifs pour la saison prochaine ?

"Le budget 2010/11 est établi à 6 millions d'euros. Soit une baisse de 10 % environ par rapport à la clôture du dernier exercice. Cette baisse provient pour l’essentiel de la perte des droits TV Euroleague. En revanche, du fait de l’annulation du DIC et des avantages fiscaux qu’il nous conférait, si la masse salariale chargée va subir la même baisse, la masse salariale nette va elle baisser de 30 % environ. Mais cette baisse va frapper le sport français et tous les clubs de Pro A. Compte tenu de tout cela, nous maintenons nos objectifs sur la scène française où l’ambition sera de gagner le titre. Sur la scène européenne, la première des ambitions sera de passer le tour préliminaire de l’Euroleague, même si de nombreuses inconnues subsistent quant à son format la saison prochaine. Après ce tour préliminaire, nous pourrons clarifier nos objectifs continentaux."

L'effectif 2010/2011 ?

"Il appartient au staff sportif de se prononcer là-dessus. Je connais juste l’intention de Vincent d’intégrer Paul et Bangaly à une rotation à dix. Si on ajoute à cela le retour possible d’Edwin Jackson, lui aussi formé au club jusqu’en cadets, cela commence à crédibiliser les efforts faits en formation et vient conforter notre projet d’Académie. Enfin, tout comme Vincent, je ne me résous pas à l’idée que Laurent Foirest ait fini sa carrière sur une civière. Avec l’accord de Vincent, j’ai l’intention d’évoquer avec lui la perspective d’une année de transition vers une reconversion que son exemplaire contribution au basket hexagonal nous force à envisager. Au titre de joker, onzième joueur, il pourrait alors prendre le rôle du grand frère dans un groupe qui sera très rajeuni. Pour le reste, il est trop tôt pour s’exprimer et il appartiendra au staff de le faire."

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Après le départ de l’Olympique lyonnais pour Décines, les inquiétudes étaient vives concernant le devenir de Gerland. Mais l’arrivée du Lou et l’installation de l’académie de basket créée par Tony Parker ont clairement changé la donne.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut