Mercato - Le chantier de la défense de l'OL

C’est le casse-tête de l’hiver à l’OL. Cissokho sur le départ, Lovren convoité, Koné à la Coupe d’Afrique des nations, Cris sur la pente descendante, Mensah non désiré, la base défensive bat de l’aile à Lyon. Comment le club rhodanien va gérer le mercato hivernal, ouvert dimanche matin (1er-31 janvier 2012) ? Éléments de réponse.

La défense. C’est le secteur de jeu lyonnais qui devrait subir le plus de chamboulements lors du mercato hivernal, c’est aussi celui où les inconnues sont le plus nombreuses. Tout en sachant que l’OL, dans le rouge financièrement, doit vendre au moins pour 20 millions d’euros d’ici le 30 juin 2012, ce qui implique la cession d’au moins un "gros" joueur dès cet hiver. Du côté des départs comme des arrivées, tout est ouvert. Tour d’horizon.

Départs : Cissokho et Lovren convoités, les jeunes sur le départ

- Dans le rayon des départs, Aly Cissokho est celui dont le nom revient le plus. Comme l’été dernier, il reste très convoité. Comme l’été dernier, l’ancien joueur de Porto est loin d’être insensible à changer d’air. C’est aussi celui qui a les contacts les plus brûlants. Lui préfèrerait l’Angleterre où Newcastle et Liverpool sont dans les starting-blocks. Du côté de l’OL, on estime que parmi les grosses valeurs marchandes du club, il est le plus facilement remplaçable. Il devrait partir, Lyon espère en tirer 10M d’euros.

- Dejan Lovren est lui aussi désiré. Et toujours suivi de très près en particulier par le Milan AC. Aucune offre n’est toutefois encore arrivée sur les bureaux lyonnais. L’éventuel transfert de Pato au PSG pourrait permettre aux Lombards de renflouer leurs caisses et d’acheter le Croate dont l’OL espère au moins 10M d’euros. Lyon ne veut pas le céder mais pourrait s’y résoudre…

- Le cas de John Mensah est plus complexe. Lyon ne le veut plus et est limite prêt à le brader (il a seulement été 8 fois sur une feuille de match cette saison, 1 fois titulaire, sur 28 rencontres officielles). Mais le Ghanéen a très peu de contacts. Et il demeure sous contrat jusqu’en juin 2013.

- Quant aux jeunes, ils ne font pas partie des plans de Rémi Garde dans ce secteur, à part Samuel Umtiti. Les deux remplaçants attitrés d’Anthony Réveillère et d’Aly Cissokho la saison dernière, Lamine Gassama et Timothée Kolodziejczac sont libres à la fin de la saison. Ils pourraient s’envoler hors de Lyon dès cet hiver.

Arrivées : Un défenseur central d’expérience, un latéral gauche

Rémi Garde trouve sa défense parfois passive, trop gentille et trop naïve lors des grands matchs notamment. Il souhaite un défenseur central si possible expérimenté. Mais peu cher, c’est rare. Les autres postes ne figurent pas parmi les priorités de recrutement de l’OL lors de ce mercato hivernal. Cependant, des listes de cinq noms pour chaque poste sont actualisées en permanence. Florian Maurice, responsable de la cellule de recrutement, et ses acolytes restent en veille en cas d'un "gros" départ. Il apparaît toutefois très improbable que l’OL mette plus de 5M d’euros sur un joueur cet hiver.

- En France, l’OL s’est de nouveau renseigné sur Sylvain Armand (31 ans). Suivi par Lyon dans le passé, le Parisien a l’avantage d’être polyvalent (défenseur central, arrière gauche). Le changement d'ère à Paris pourrait le contraindre à quitter la capitale, pas assez bling-bling. Son profil d’excellent joueur de club, régulier et expérimenté, toujours au rendez-vous, intéresse les dirigeants lyonnais depuis longtemps.

- Autre cas à suivre, celui de Michaël Ciani (27 ans). Excellent sous Laurent Blanc en 2009, international tricolore, le Bordelais n’est plus en odeur de sainteté en Gironde. Son prix actuel reste raisonnable pour l’OL (3-4M d’euros). Lui désire se relancer, l’OL le garde à l’œil et pourrait sauter sur l’occasion.

- D’autres joueurs sont pistés, notamment à gauche en cas de départ d’Aly Cissokho. Ricardo Rodriguez (19 ans, photo ci-contre), jeune suisse du FC Zurich est suivi par l’OL depuis cet été. Le prometteur arrière gauche international est toutefois déjà bien coté (6-7M d’euros). Le PSG ou d’autres clubs européens devraient prendre de vitesse les Rhodaniens. Dans le même registre qu’Armand et Ciani, Michaël Chrétien (27 ans), est toujours suivi de près. En défense centrale, le joueur de Porto Eliaquim Mangala (20 ans) et celui des Young Boys de Berne François Affolter (20 ans) sont particulièrement scrutés.

Les autres cas : Gourcuff et Grenier

- Annoncé sur le départ, Yoann Gourcuff n’a pas encore quitté Lyon. Loin de là. Dossier particulièrement médiatique, avec un nom "ronflant", le cas de l’ex-Bordelais fait beaucoup jaser. Ce n’est pas pour déplaire à l’OL qui préfère avancer masqué, laisser se propager les rumeurs et agir "en secret". D’ailleurs, tous à Lyon n’ont pas fait le deuil de le voir enfin exploser. Et donc de prendre de la valeur, avant ou après un éventuel bon Euro 2012. Jean-Michel Aulas notamment se refuse à parler d’échec même si certaines statistiques demeurent accablantes pour le Breton (10 points en 10 matchs lorsqu’il est titulaire, 40 points en 18 matchs lorsqu’il ne l’est pas…). Sauf offre mirobolante, Gourcuff devrait rester entre Rhône et Saône.

- Les performances probantes de Clément Grenier ont aiguisé l’appétit de nombreux clubs. L’Ardéchois est scruté de près, notamment pour un prêt, en Ligue 1 comme en Ligue 2. Mais peu de chance qu’il fasse ses valises cet hiver. Le jeune meneur de jeu veut tenter sa chance dans son club formateur et le club ne veut pas le lâcher. Rémi Garde compte beaucoup sur lui.

Retrouvez également : "Les dessous du mercato de l'OL", avec notamment un entretien exclusif de Florian Maurice, une enquête à retrouver dans le magazine Lyon Capitale daté du mois de janvier 2012, en vente actuellement chez votre marchand de journaux ou sur lekiosque.fr

à lire également
1 commentaire
  1. un bon bateau - 8 janvier 2012

    c'est une vie de dingue d'être sportif

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut