Lyon, capitale régionale (vidéo)

L’OL a humilié son rival stéphanois samedi soir dans son antre de Geoffroy-Guichard (1-4). Une défaite lourde, très lourde pour de valeureux foréziens dépassés par un impressionnant réalisme rhodanien. Grâce à ce succès, la bande à Puel remonte à la 3ème place du classement de Ligue 1.

Incroyable football. Ultra-dominateurs au match aller, les Lyonnais n’avaient pourtant pas réussi à inscrire le moindre but (0-1). Largement inférieurs dans le jeu ce samedi soir, ils ont catapulté, victorieusement, à quatre reprises le ballon dans les cages de Jérémie Janot. Le derby n’est définitivement pas un match comme les autres. Pire, avec cette très large victoire en terre verte, les Olympiens ont pris une formidable revanche sur les ex-glorieux voisins. L’OL n’a plus perdu à Geoffroy-Guichard depuis 1994. Une autre époque. Les Stéphanois, eux, n’ont plus aujourd’hui que leurs yeux pour pleurer. Ravagés par les regrets.

Pourtant, rien ne fut simple pour les Gones. Pied au plancher, l'équipe locale démarre le match tambour battant. L’ASSE ouvre le score, logiquement, par Bocanegra sur un coup-franc de Payet (1-0, 11ème). Presque miraculeusement, l’OL parvient à égaliser sur l’une de ses seules offensives. Gomis marque à bout portant sur un corner de Gourcuff (1-1, 27ème). Contre le cours du jeu. Puis, le malheureux Bayal trompe son propre gardien sur un nouveau coup de pied de coin de l’ex-Bordelais (1-2, 40ème). Malmené, Lyon mène 2-1 à la pause. Pas malheureux les Rhodaniens. Les Verts, supérieurs dans le jeu, ont laissé passer leur chance. Ils ne s’en relèveront jamais.

La déferlante lyonnaise

Au retour des vestiaires, "Sainté" pousse, en vain. Michel Bastos crucifie la formation de Christophe Galtier suite à une nouvelle erreur de Bayal (1-3, 68ème). D’ailleurs, si le Sénégalais ne sait pas où passer ses prochaines vacances, il est le bienvenue entre Rhône et Saône. Quant à Hugo Lloris, il a été, une nouvelle fois, monstrueux. Meilleur olympien du match, le gardien international tricolore a maintenu Lyon à flot, notamment par un arrêt réflexe somptueux sur une frappe de Laurent Battles. En fin de rencontre, Jimmy Briand parachève le triomphe lyonnais sur un caviar de Delgado (1-4, 90ème).

Pour les Foréziens, la coupe est pleine, le score très sévère. Au-delà du bonheur d’avoir corrigé son plus grand rival, les trois points engrangés samedi soir permettent à l’OL de retrouver le podium de la Ligue 1, à quinze rencontres du terme du championnat. Pour la manière, il faudra attendre. Mais le soir d’un derby, seule la victoire compte. Alors quand le succès se transforme en humiliation…

Lire sur le même sujet  : Les notes des joueurs / "Bafé, je t'aime"

à lire également
Panneaux contre A45
Après l'abandon officiel du projet d'autoroute A45 par le gouvernement, la coordination des opposants au projet ont publié un tableau listant les avantages et les inconvénients de différentes alternatives pour ouvrir le débat. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut