Lyon Basket Féminin

Lyon Basket Féminin : baisse générale des salaires en vue

En attendant que l'arrivée du coach François Gomez ne soit officielle, les Lyonnes du LBF ont repris le chemin des parquets ce lundi 26 août. Mais pour continuer de viser le haut du panier à 8 joueuses, non à 7, et remettre les comptes du club à l’équilibre, elles vont devoir revoir leurs exigences salariales à la baisse.

L’entraînement a repris pour le Lyon Basket Féminin, toujours officiellement sans entraîneur. Certes, la piste François Gomez est bien engagée, mais ne pourra être entérinée qu’au 20 septembre, date à laquelle le club catalan devrait être liquidé et, donc, déposer le bilan. Alors, en attendant, le président du LBF Nicolas Forel doit tailler dans la masse salariale pour parvenir à l’équilibre de son budget.

300 000 euros d’économies à faire, dont 50 000 sur les salaires

Son objectif reste inchangé : le réduire de 300 000 euros en une intersaison, d’1,8 million sous la présidence de Philippe Grillot, à 1,5 million au soir du premier match de la saison, contre Arras le 6 octobre. "Pour l’heure, nous sommes encore à 1,6 million mais le but initial est en passe d’être atteint, nous révèle-t-il. Pour y parvenir, il me faut soit me séparer d’une joueuse, soit trouver de nouvelles ressources, ce qui est mon option prioritaire. Mais dans tous les cas, il faudrait que les filles acceptent une baisse de leurs rémunérations".

Baisse dont le montant global tournera autour des 50 000 euros sur la saison 2013/2014. Presque validé, une rencontre du président avec l’équipe est prévue ce mercredi 28 août pour promulguer cet accord de rigueur. Evoqué dans un premier temps, le départ d’une 4e joueuse – qui ne devrait pas être l’Américaine Mistie Mims, mais pourrait être la Croate Emilija Podrug – n’interviendra donc qu’en ultime recours.

Emilija Podrug, départ en suspens

"Si toutes les filles font l’effort de baisser leurs rémunérations, cela m’aidera pour la garder", estime Nicolas Forel. Car, plutôt qu’un groupe restreint à 7 joueuses comme précédemment annoncé, lui aimerait pouvoir proposer un groupe de 8 Lyonnaises à son nouveau coach. "J’ai tenu à demander des efforts à toute l’équipe, à partir d’un principe simple : soit tout le monde accepte de baisser son salaire, soit personne, explique-t-il. Mais si ç’avait été personne, il aurait fallu de toute façon qu’une joueuse de plus nous quitte…"

Quoi qu’il en soit, le LBF aborde sa rentrée "dans une phase plus positive", avec l'espoir de maintenir un effectif compétitif de 8 joueuses plutôt que 7. Des Rhodaniennes "condamnées à faire des résultats pour intéresser les Lyonnais" et à faire mieux que la saison dernière, à l’issue de laquelle elles avaient été jusqu’aux demies-finales des play-offs de la Ligue féminine. Premier match à domicile, dans la salle Mado Bonnet (1 400 places), le 11 octobre face aux championnes en titre de Bourges et leur meneuse, Céline Dumerc.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut