Les supporters niçois stoppés à Debourg

Selon un haut fonctionnaire de police interrogé par Lyon Capitale, la rencontre OL- Nice a bien failli tourné au vinaigre. Vers 14h30, deux heures et demi avant la rencontre, 100 à 110 supporters niçois habillés en "casual", c'est à dire en tenue civile, ont été stoppés, sans heurts, par les forces de police à la station de métro Debourg. La bande s'apprêtait à parader à pied en direction du Ninkasi, chercher les indépendants de l'OL et aller à la baston. On parle d'un probable fight vers la plaine de Gerland. Ce sont des policiers niçois, affectés pour l'occasion, qui ont repéré les supporters de la Brigade Sud de Nice. Ils ont pu être escortés en car, de la station Debourg jusqu'au parc visiteur du stade de Gerland. Quelques centaines de mètres pendant lesquels les affrontements violents tant redoutés auraient pu arriver. A titre spécial, deux journalistes et un photographe de Lyon Capitale étaient sur le terrain, aux alentours du stade, pour suivre la situation. Rien de toute la soirée, la Brigade anti-criminalité, venue en renforts, se félicitant d'avoir contenu les supporters les plus chauds à l'intérieur du stade.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut