Les patrons des Bleus veulent moins de Noirs et d'Arabes

Le 8 novembre 2010, le directeur technique national (DTN) du football français, François Blaquart, a proposé lors d'une réunion de limiter à 30 % le nombre de "Blacks" et de "Beurs" dans l'équipe des Bleus. Selon Mediapart, qui révèle cette affaire, ce principe a été secrètement approuvé par des dirigeants des instances footbalistiques, dont Laurent Blanc.

D'après nos confrères, qui citent "des sources internes" à la Fédération française de football (FFF) "scandalisées par le procédé", le DTN Blaquart aurait déclaré, toujours pendant cette réunion :

"Oui, il faut des espèces de quotas, mais il ne faut pas que cela soit dit."

Concrètement, il s'agit d'appliquer ces quotas à la source, c'est-à-dire quand de jeunes joueurs de 12 ou 13 ans sont sélectionnés dans les centres de formation de l'équipe de France. Comme Clairefontaine, qui a formé Thierry Henry, William Gallas ou Nicolas Anelka.

Le plus choquant est que, d'après Mediapart, les discussions n'ont évoqué "aucune nationalité en particulier", mais "se sont polarisées exclusivement sur les “Blacks” et les “Beurs”, décrits parfois comme des “étrangers” alors qu'ils sont français".

Trop de grands Noirs, pas assez de petits Blancs

L'explication donnée en interne ("digne des pires présupposés racialistes du XIXe siècle", dénonce Mediapart) :

"En un mot, il y a trop de grands Noirs athlétiques et pas assez de petits Blancs qui ont l'intelligence du jeu dans le foot français.

Selon la teneur des débats qui traversent la DTN depuis plusieurs mois, il faudrait rompre avec un “stéréotype de joueurs”, les “grands, costauds, puissants”, d'après les termes employés devant témoins par Laurent Blanc.

“Et qu'est-ce qu'il y a comme grands, costauds, puissants ? Des Blacks. C'est comme ça. C'est un fait actuel. Dieu sait que dans les centres de formations et les écoles de football, il y en a beaucoup”, a affirmé sans détour fin 2010 l'entraîneur des Bleus devant plusieurs membres de la DTN."

Mediapart affirme aussi qu'après le fiasco du dernier Mondial en Afrique du Sud, certains dirigeants de la direction technique nationale avaient considéré "que les joueurs noirs (comme Patrice Evra) et ceux de confession musulmane (comme Franck Ribéry) pouvaient être tenus comme les premiers responsables de l'échec sud-africain, parce que fauteurs de trouble au sein du groupe".

Interrogé par nos confrères, le DTN François Blanquart a notamment répondu :

"En aucun cas de manière institutionnelle, de manière officielle, de manière écrite, de manière rapportée, ça n'a été évoqué. Voilà. Maintenant, quand on parle avec les gens, j'en sais rien, on peut prendre des pourcentages, on peut parler d'autre chose."

Lire aussi  : L'Olympique lyonnais envisage d'attaquer Mediapart

1 commentaire
  1. GNAFRON DE LYON - 29 avril 2011

    L' 'info' venant de Mediapart, et avant d'en savoir plus, il eût mieux valu employer le conditionnel dans le titre!

  2. christian - 29 avril 2011

    il n'y pas de fumée sans feu

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut