Les féminines de l'OL lancent leur campagne européenne

Finalistes la saison dernière, les joueuses de l’OL féminin ont la ferme intention de remporter la Ligue des Champions cette saison. Cela passe par une qualification pour les huitièmes de finale jeudi après-midi, à 17h au stade de Gerland, face aux Néerlandaises d'AZ Alkmaar.

Victorieuses à l’aller chez les Hollandaises (1-2), comme de leurs quatre premiers matchs de championnat, les féminines de l’OL ne connaissent pas, en ce début de saison, les mêmes mésaventures que leurs homologues masculins. Tous les voyants sont au vert et les objectifs de la formation de Patrice Lair, tout fraîchement installé en lieu et place de Farid Benstiti, très élevés. La colonne vertébrale de l’équipe vice-championne d’Europe a été conservée et des renforts de poids sont venus s’ajouter à l’effectif olympien, déjà bien étoffé. Ainsi, Eugénie Le Sommer, sacrée meilleure joueuse de D1 la saison dernière, Camille Abily et Sonia Bompastor, de retour au bercail après un périple américain, ont notamment rejoint les rangs lyonnais.

Abily : "Tout gagner"

Qualifiée pour ce 16ème de finale retour, au contraire de Sonia Bompastor, Camille Abily est consciente de la qualité de l’effectif de l’OL : "On joue pour tout gagner. L’objectif est de remporter toutes les compétitions". Partie dans de très mauvais termes du club lyonnais il y a quelques mois, la native de Rennes semble très heureuse de ce retour : "Tout se passe très bien. On a bien discuté avec Jean-Michel Aulas. On est deux personnes intelligentes avec le président. Tout a été mis à plat. On repart sur de nouvelles bases." L’expérience de l’ex-pensionnaire de Los Angeles ou du FC Gold Pride pourrait se révéler comme un atout considérable dans les moments de vérité pour l’OL. Ni Patrice Lair, l’instigateur principal des retours d’Abily et de Bompastor, ni Jean-Michel Aulas ne l’ignorent.

Mais avant de rêver à un éventuel sacre européen, les Lyonnaises ont une rencontre à ne pas négliger, ce jeudi après-midi. L’adversaire, l’AZ Alkmaar, ne fait certes pas parti du gratin continental, il n’en est pas pour autant dangereux. Patrice Lair reste méfiant : "Ce qui me gêne, c’est d’avoir pris un but au match aller. Il faut gagner jeudi, se rassurer sans si possible ne se faire de frayeurs". Même son de cloche chez la gardienne Sarah Bouhaddi : "Il faut rester vigilant, être plus solide au niveau des impacts que la semaine dernière et rester concentrer défensivement." L’avantage pris au match aller tend cependant à l’optimisme côté lyonnais. Pour viser les sommets européens, la route cependant est encore longue, et semée d’embûches.

Lire sur le même sujet : L'OL féminin à la conquête du public lyonnais / L'interview de Jean-Michel Aulas

à lire également
Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut