Le cas Ben Arfa

Alain Perrin a choisi de le titiller par voie médiatique.

"Il se disperse trop sur le terrain et cela pénalise l'équipe." Alain Perrin a surpris son monde en déclarant publiquement son malaise vis-à-vis d'Hatem Ben Arfa. Il faut dire que le jeune meneur de jeu est moins en vue ces derniers temps et semble éprouver des difficultés à exprimer toute la plénitude de son talent. Depuis quelques semaines, le natif de Clamart n'est plus dans les petits papiers d'Alain Perrin. "Sur le plan offensif, il n'a pas la même efficacité qu'il y a deux mois. Il se disperse, parce qu'il abuse de solutions individuelles et il cause beaucoup de pertes de balle." Et de poursuivre : "Il n'y a pas de sanction contre Hatem, son talent n'est pas remis en cause mais on est dans un système de concurrence et d'efficacité. Il est un peu moins bien collectivement et j'espère qu'il va vite revenir dans l'équipe". Cette saison, en 30 matches disputés toutes compétitions confondues, le franco-tunisien a inscrit 8 buts pour 5 passes décisives et semblait en début d'année s'épanouir au sein du collectif lyonnais. "Je suis libéré, je suis tranquille, j'essaye d'être bien sur le terrain, d'être bien en dehors et le reste vient tout seul. Prendre du plaisir en étant efficace, c'est ce qui est le plus important sur un terrain". Hatem Ben Arfa s'est fait à l'idée qu'il devra redoubler d'efforts pour récupérer une place de titulaire dans le onze type d'Alain Perrin. "A Lyon, il y a toujours eu une forte concurrence, c'est le lot de tous les grands clubs. On va jouer sur de nombreux tableaux avec la Coupe de France, la Ligue des Champions, c'est bien d'avoir un effectif en conséquence." Hatem sait ce qu'il lui reste à faire : prouver qu'il n'a pas perdu son talent du jour au lendemain.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut