L'OL assure l'essentiel

Positionnés en 4-3-3 suite à la titularisation de Juninho, les Lyonnais, solides et bien organisés, ont assuré l'essentiel dans un derby d'une grande intensité physique.

Première mi-temps stéphanoise
Après deux revers consécutifs à Toulouse (1-0) et à Lorient (2-1), l'Olympique Lyonnais a bien réagi en venant à bout d'une séduisante équipe stéphanoise. Au vu de la première période, cette victoire à domicile peut sembler chanceuse tant les Lyonnais ont éprouvé les pires difficultés à s'approcher des buts de Jérémy Janot. Rarement dangeureux à part peut-être sur les coups francs de Juninho (15', 26'), les hommes d' Alain Perrin ont laissé, pendant les quarante cinq premières minutes, la maîtrise du ballon à leurs hôtes stéphanois. Des verts qui auraient pu rejoindre les vestiaires sur un score plus favorable, Ilan, Gomis ou Feidouno causant les pires difficultés à une arrière-garde lyonnaise un peu dépassée.

Fantastique percée de Juninho
A la reprise, l'OL affichait de meilleures intentions et Juninho touchait enfin un peu plus le ballon. Toulalan, le meilleur lyonnais sur la pelouse, récupérait un nombre incalculable de ballons et montrait la voie à ses coéquipiers. A la 53', Juninho héritait d'un ballon sur la droite du terrain. Le capitaine des Gones percutait et pénétrait en force dans la surface verte, avant de centrer à l'aveugle fort devant le but. Le cuir, contré par Tavlaridis s'en allait toucher le montant gauche des cages de Janot avant de revenir dans les pieds de Benzéma qui n'avait plus qu'à le pousser dans le but vide. Un but chanceux un peu contre le cours du jeu mais qui a eu le mérite de remotiver les Lyonnais. La fin de partie perdait un peu de son intensité, l'OL se contentant de jouer en contre et de préserver le score.

Mal en point en ce début de saison, l'OL a arraché sa deuxième victoire de la saison et remonte à la dixième place du championnat, avec un match en retard à jouer.

Mathieu Carbasse

Les notes de la rédactions

Vercoutre (5.5) En difficulté dans les ballons aériens, le remplaçant de Grégory Coupet ne dégage pas la même assurance. Dans un style pas toujours académique, il a quand même préservé l'essentiel.

Bodmer (5) Il manque cruellement de réflexes et son positionnement laisse parfois à désirer. Mais peut-on demander plus à Mathieu, sachant que ce n'était que la seconde fois qu'il était aligné dans l'axe de la défense aux côtés de Toto Squillaci.

Squillaci (5) Des hésitations et des difficultés dans le placement en première période avant une seconde mi-temps plus sereine. Un bon sauvetage devant Gomis (57'), il a fait le boulot.

Grosso (5.5) Critiqué après son match raté à Lorient, le champion du monde italien a livré une bonne partie. Sûr en défense, il a pointé le bout de son nez pour quelques belles montées.

Clerc (5) Sur le plan défensif, il a bien tenu son côté face à Payet notamment. Moins en vue quand il s'agit d'attaquer.

Toulalan (7) Le grand bonhomme de ce match. Récupérateur infatigable, il a avorté bon nombre d'actions stéphanoise et a joué au patron en milieu de terrain. En grande forme.

Kallstrom (6) Auteur de belles ouvertures en début de partie, il a bien travaillé dans l'entre-jeu même s'il n'a pas eu l'influence que l'on attend de lui. La faute à une équipe lyonnaise qui a laisseé trop d'espace entre le milieu et l'attaque.

Juninho (6.5) Très discret en première période, il a suffit d'une action pour être décisif (53'). C'est tout ce qu'on attend de lui même s'il manque encore de rythme. Remplacé par Fabio Santos (85').

Keita (5) Ses belles qualités techniques lui font oublier l'essentiel. Rien ne sert de dribler quatre joueurs adverses pour perdre le ballon après. Doit progresser dans ces choix. Remplacé par Réveillère (82').

Govou (5) On l'a déjà vu bien meilleur cette saison. Il n'a pas remporté beaucoup de duels et s'est montré que rarement dangereux. Remplacé par Belhadj (73').

Benzéma (7) C'est la grande satisfaction lyonnaise de ce début de saison. Complet, intelligent et buteur, Karim s'est bien démené, seul, sur le front de l'attaque. Bien placé sur l'action qui amène le but, il a marqué son troisième but (en 4 matches) de la saison.

à lire également
Cocaïne
Le jeune Guyanais interpellé la semaine dernière à Saint-Étienne avec 630 grammes de cocaïne dans l'estomac a été jugé ce mercredi 14 août. L'affaire est loin d'être un cas isolé à Saint-Étienne.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut