L'Asvel veut confirmer

Pierre Vincent et ses hommes reprennent le chemin de l'entrainement. Si l'intersaison n'a pas forcément été des plus calmes, l'équipe villeurbannaise tentera de faire mieux que l'année précédente où elle avait échoué en demi-finales de playoffs.Une coupure qui a fait du bien. De son propre aveu, Pierre Vincent avait besoin de couper avec le basket pendant ses vacances. Après une saison chargée avec l'ASVEL mais aussi avec les Bleues qui sont allées jusqu'en finale de l'Euro, l’entraîneur redécouvre les parquets de l'Astroballe pour une troisième saison consécutive.

La saison de la confirmation

Autant l'année dernière, l'ASVEL a surpris son monde à la fin de la saison, cette année, la "Green Team" n'aura peu ou pas le droit à l'erreur. Son effectif n'a que très peu bougé. Les départs de Lacombe, Abromaitis et Thompson ont été compensés par les arrivées de Marko Keselj et de Pierre Jackson. Pour Pierre Vincent, son équipe est même "plus compétitive" que l'an passé. L'arrivée de l'Américain était voulu par le coach qui recherchait"plus de créativité dans l'animation offensive"Même son de cloche pour Edwin Jackson, le MVP de la saison dernière. "On se connait mieux donc forcément on doit être un peu plus fort". Seul point noir, la blessure de Livio Jean-Charles qui sera absent un long moment. Un effectif plus fort certes, mais un calendrier plus chargé aussi car cette année les Verts disputeront l'Eurocup en plus du championnat de France avec l'objectif de bien figurer sur tous les plans. Un objectif compliqué mais réalisable pour l'originaire de Haute-Loire. Car dans un championnat où les équipes voient leurs moyens augmenter, l'ASVEL est contraint de réduire la voilure.

"On va faire plus avec moins"

En contexte de crise, les clubs de Pro A n'échappent aux restrictions budgétaires. Le club du président Moretton en tête qui a dû se séparer de Philippe Sudret ainsi que de Miguel Calero, les deux adjoints de Vincent. En lieu et place, c'est Nordine Ghrib qui prendra place sur le banc à côté du coach. "C'est mon bras droit, il va m'assister dans tout ce qui est management de l'équipe professionnelle" a indiqué le technicien lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-saison. Elric Delord intègre le staff et allégera ainsi la tâche de Fabrice Serrano qui souhaite se concentrer pleinement sur la préparation physique. Pour se mettre en place, la bande à Jackson aura 12 matchs amicaux dont le premier le 23 août contre Dijon."On va faire plus avec moins" expliquait le sélectionneur des braqueuses ce lundi. Car c'est vrai, si les budgets sont réduits, les ambitions, elles, sont toujours là.

à lire également
Squat Villeurbanne
Une centaine de gilets jaunes ont défilé ce samedi 7 septembre après-midi dans le centre-ville de Lyon pour l'acte 43. En parallèle, 300 autres personnes ont marché sur la préfecture contre l'expulsion de l'Amphi Z.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut