L'ASVEL est lancée

Au complet à l'entraînement, l'ASVEL, qui débute la compétition dans une dizaine de jours, a présenté hier son effectif et ses objectifs pour la saison à venir. Tout en voyant plus loin.

Jeudi, la direction de l'ASVEL a lancé officiellement sa saison par la présentation de son effectif et de ses objectifs 2010-2011. Des objectifs qui restent très élevés, malgré la désillusion de la saison dernière, un budget en légère baisse (5,9 millions) et un championnat "très concurrentiel avec Gravelines-Dunkerque, Orléans, Roanne, Le Mans" dixit le président Gilles Moretton. L'ASVEL vise donc un titre (si possible celui de champion) et une qualification pour le deuxième tour d'une Coupe d'Europe. Soit l'Euroleague si l'ASVEL passe le cut du tour préliminaire, soit le Top 8 de l'Eurocup, la seconde coupe d'Europe.

A ce sujet, Vincent Collet, de retour du Championnat du monde avec l'équipe de France, s'est montré très prudent : "Ce sera très difficile, notre budget c'est 5,9, le Khimki Moscou (également en course) par exemple c'est 20 millions. L'important dans la construction de l'équipe serait au moins de jouer les trois tours préliminaires, même si on ne se qualifie pas, ce sera positif pour la préparation". Une préparation qui débute plus tôt que l'an dernier, l'élimination prématurée de l'équipe de France (et aussi de Porto-Rico, patrie de la recrue AD Vassallo) ayant permis à l'ASVEL de récupérer la totalité de son effectif, pour un premier entraînement au complet jeudi. Vincent Collet, qui bouillait de retrouver ses troupes, s'est d'ailleurs montré très enthousiaste quant au recrutement (Gelabale, Vassallo, Zizic) et à la place faite aux jeunes joueurs français (Kim Tillie, Leo Westermann, Edwin Jackson...) dans un double objectif de performance et de formation.

"Le projet de la grande salle avance"

C'est d'ailleurs le deuxième objectif, à plus long terme, présenté par Gilles Moretton : le développement de la formation à travers notamment la "Tony Parker Academy". Et de rappeler que cette année, l'ASVEL a remporté les titres nationaux en catégorie espoir et minime. Autre gros dossier pour l'avenir : la construction de la désormais fameuse grande salle, passeport obligé pour l'obtention de la licence A de l'Euroligue. Un projet en bonne voie sur lequel la direction de l'ASVEL est néanmoins restée discrète : "le parcours est difficile mais le projet avance", a souligné le président, qui a promis d'en dire plus dans quelque temps. L'ouverture de la salle est néanmoins toujours prévue pour fin 2013. Les multiples objectifs et avancées de l'ASVEL ont par ailleurs initié de légers changements à la tête de l'organigramme.

Si Gilles Moretton reste président, entamant sa dixième saison, Pierre Grall a repris la fonction de directeur sportif et Antony Thiodet celle de directeur exécutif en charge notamment de la nouvelle salle et de l'atteinte des objectifs. Tony Parker lui, reste le vice-président des opérations basket et "décisionnaire final" en terme de recrutement, tout en étant actionnaire de Gones & Sports (l'actionnaire principal de l'ASVEL, NDLR), mais son rôle, dans la recherche notamment d'investisseurs, dépasse, selon la direction, largement le cadre du sportif. Pour le sportif de toute façon ça commençait jeudi à l'entraînement et ce week-end avec le tournoi de Bourg-en-Bresse où l'ASVEL ouvrira contre Chalon. Les Verts s'envoleront alors pour l'Espagne afin de préparer le tour préliminaire de l'Euroleague qui se déroulera le 21 septembre à Podgorica au Monténégro. Cette fois c'est sûr la saison est lancée.

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Après le départ de l’Olympique lyonnais pour Décines, les inquiétudes étaient vives concernant le devenir de Gerland. Mais l’arrivée du Lou et l’installation de l’académie de basket créée par Tony Parker ont clairement changé la donne.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut