Juninho : "Marseille méritait d'être champion"

On a eu par moment la réussite qui nous fuyait ces derniers temps. C'est bien. On a fait un match courageux. C'est sûr que c'est une très bonne opération. Maintenant il faudra faire le nécessaire contre Caen, on sait que ce sera difficile. On savoure notre victoire ce soir (dimanche). Mais il reste encore le plus important à réaliser. On sent le groupe qui s'est remobilisé, qui s'est refixé un objectif. On a eu beaucoup de mal à repartir après la Coupe d'Europe. C'est bien de répondre présent dans ces derniers matches. On a été quand même 26 fois en tête du championnat. C'est bien de revenir dans cette fin de parcours. La 2 ème place en ligne de mire ? Pour le moment, il faut assurer la 3e place, après on verra bien en fonction des résultats de Marseille. Mais je le répète, notre principal objectif, c'est cette deuxième place.'

Eric Gerets : 'Jusqu'au penalty on était supérieur à Lyon dans le jeu et dans les occasions. Le penalty nous a fait trop réfléchir. Les joueurs ont pris un coup au moral. C'est pourquoi je suis content de leur réaction et d'avoir réduit le score. Le match aurait pu finir sur un autre résultat. On a pris tous les risques du monde, et à la fin que l'on perde 2-1 ou 3-1 cela ne change rien. Dans un match comme ça il faut un peu de chance face à une équipe qui nous a pressé très haut. Mes joueurs ont tout donné en fin de match, je ne peux pas leur reprocher grand chose. On n'a plus notre destin entre les mains. Un point nous aurait permis d'avoir plus d'espoir, mais tant qu'il y aura une possibilité mathématique d'être champion, on la jouera à fond. Même s'il ne reste que 1 % de chance, il faut y croire.'

Lors de son point presse, Eric Gerets s'en est pris à un journaliste qui lui demandait s'il était abbatu. 'Vous n'avez jamais joué au foot Monsieur, parce que si vous posez une question aussi bête c'est que vous ne comprenez pas la réaction que l'on peut avoir dans une situation comme celle-ci.' Et de conclure par  : 'On se reverra !'

Juninho : 'C'est une victoire qui nous fait du bien même si désormais il falloir gagner à la maison (contre Caen). Même si on a gagné 3-1, Marseille n'a pas été mauvais. Cette saison, l'OM méritait d'être champion. C'est dommage pour eux. Je pense que c'est plié, Bordeaux va remporter le titre.'

Jean-Michel Aulas : 'On a joué contre une équipe qui jouait le titre de champion dans son stade donc tout le mérite en revient à Claude (Puel), à son staff et bien sûr aux joueurs qui ont vraiment fait un très gros match. Battre l'OM de la sorte est un exploit. Je tiens également à saluer nos supporters qui ont été nombreux à faire le déplacement. Concernant les déclarations de Pape Diouf, il a eu tord de dire ces choses. De celles qu'on dit quand on n'a rien gagné depuis longtemps. Même si j'ai tout de suite calmer le jeu, je vous avoue que je n'ai pas du tout apprécié.'

Pape Diouf : 'Coup de bambou, déception, les mots ne manquent pas. Je dois cependant dire que nous avons manqué de réussite, de chance. L'entame a été assez laborieuse mais, assez tôt, on s'est crée des occasions notamment celle de Mamadou Niang qui trouve le poteau. La chance a tourné rapidement en faveur de l'adversaire qui bénéficie d'un penalty, dont nous n'avons pas bénéficié en dépit de deux actions litigieuse. Au moment où l'on revient au score, ça fait un peu tard déjà. On n'arrive pas à marquer dès l'entame de la deuxième mi-temps. Lyon a démontré, avant son ultime râle, qu'elle était une équipe qui avait des arguments, elle les a fait valoir aujourd'hui. C'est un jour plus ou moins sans puisque l'on n' a pas retrouvé une équipe telle qu'on l'a laissé à Nice ou à Lille. Il faut simplement maintenant croiser les doigts et espérer, dans la glorieuse incertitude du sport, que nous puissions trouver des motifs d'y croire, sur un échec bordelais sur son terrain contre Monaco'. (om.net)

Propos recueillis par Razik Brikh

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut