Incorrigibles Lyonnais

En nets progrès ces derniers temps, les Lyonnais sont retombés dans leurs travers en ne ramenant qu’un point, dimanche, de leur déplacement chez la lanterne rouge Arles-Avignon (1-1). Avec notamment une première période insipide, l’OL de Claude Puel est loin d’être guéri.

Le fait du match

Un tout petit point

Il ne fallait donc pas voir ce déplacement chez le bon dernier du classement de Ligue 1 comme une formalité. Même après quatre succès consécutifs, dont deux en Coupe d’Europe. Rien n’est acquis d’avance avec cette équipe là. L’OL a renoué avec ses vieux démons et cette incapacité à enchaîner après une rencontre de Ligue des Champions, pourtant très intéressante contre Benfica mercredi. Une formation, candidate au titre déclarée, n’a pas le droit de perdre autant de points en route, surtout chez un adversaire largement à sa portée. Car le constat est saisissant. Lyon, après 10 journées, se morfond à une modeste 14ème place. Loin des espérances initiales. Et alors qu’une dynamique semblait s’amorcer, ce match nul, dans tous les sens du terme, risque de laisser des traces.

Un homme dans le match

La charnière Cris – Diakhaté

Très solide mercredi en Ligue des Champions face à Benfica, on ne s’attendait pas à un OL autant en difficulté à Arles. Et surtout pas à cette double erreur de Cris et de Diakhaté sur l’ouverture du score des derniers de Ligue 1. Le capitaine brésilien de Lyon a même fait preuve d’une étonnante fébrilité tout au long de la rencontre. Quant à Diakhaté, auteur d’un bon début de saison, il a peu à peu repris le dessus, même si nombreuses de ses interventions sont souvent très limites. Pour l’axe central olympien, il faudra très vite trouver une certaine complémentarité, à la vue des échéances à venir.

Le Coup de Cœur de Lyon Cap’

Alexandre Lacazette

Il aura donc fallu attendre la 58ème minute du 13ème match officiel de la saison pour que le champion d’Europe des moins de 19 ans, héros de la finale, entre dans la danse. Et ainsi l’occasion, enfin, de montrer sa valeur. Virevoltant, très en jambes, vif et décontracté, il a semblé en fin de match le seul capable de désarçonner l’arrière-garde locale. Un joli slalom dans la surface aurait pu lui offrir son premier but en Ligue 1 sans un très bel arrêt de Merville. Ses contrôles, son sens du jeu, sa conservation de balle et son altruisme sautent aux yeux de nombreux observateurs. Toutes ces qualités en font assurément l’un des porte-drapeaux du football français de demain.

Le Coup de Gueule de Lyon Cap’

La première période

Mais où étaient passés les vainqueurs de Benfica ? Timorés pour ne pas dire endormis en début de match, les Lyonnais ont réussi à mettre en confiance leurs adversaires pourtant complètement à la dérive depuis le début de saison. Les Acéistes n’en demandaient pas tant. Dans ce genre de match, contre un adversaire réputé plus faible, il s’agit souvent pour la "grande" équipe de se rendre la rencontre facile, en marquant rapidement. Passif et la tête ailleurs, l’OL a donné le bâton pour se faire battre. Alors bien sûr, les oreilles des joueurs rhodaniens ont du siffler à la pause. Une toute autre équipe de Lyon s’est présentée au parc des sports d’Avignon en seconde mi-temps. Claude Puel a eu le mérite de lancer toutes ses forces offensives dans la bataille, mais le mal était déjà fait.

La feuille de match

Au Parc des Sports d’Avignon, Arles-Avignon et l’OL font match nul 1-1 (1-0)

Arbitre : M.Viléo

Spectateurs  : 11547

Buts : Arles : Dja Djedje (36ème) / Lyon : Briand (47ème)

Avertissements : Arles : Aït Ben Idir (76ème) / Lyon : Källström (27ème), Cissokho (32ème)

Arles : Merville – Laurenti, Pavon, Soro, Germany – Ayasse, Aït Ben Idir, Meriem (Psaume 22ème), Piocelle, Bouazza (Charisteas 63ème) – Dja Djedje (Ndiaye 70 ème).

OL : Lloris - Réveillère, Cris (cap), Diakhaté, Cissokho (Lacazette 58ème) – Makoun, Källström (Pjanic 46ème) - Briand, Gourcuff (Gomis 46ème), Bastos - Lisandro

Lire aussi : Les notes des joueurs

à lire également
Grand stade Parc OL
Plusieurs incidents ont éclaté avant et pendant le match opposant l’Olympique lyonnais à l’Olympique de Marseille. Les supporters de l’OM n’avaient pas le droit de se déplacer au Groupama Stadium ce dimanche soir pour la rencontre contre l’OL. Pourtant cette décision préfectorale n’aura pas empêché les incidents. Avant le match, un feu de broussaille a […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut