Gomis : "l'OL ne se refuse pas"

Sa page stéphanoise est tournée, il se sent déjà lyonnais. Gomis devrait être la dernière recrue lyonnaise de l'été. A la pointe de l'attaque, il a le profil pour être le parfait camarade de jeu de Lisandro Lopez.

Look de dandy plus proche des Nuits de Fourvière que du centre d'entraînement de l'OL, Bafétimbi Gomis s'est soumis à la traditionnelle conférence de presse de présentation des nouvelles recrues. L'ancien attaquant de l'ASSE qui a signé à Lyon pour cinq ans est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à venir à l'OL. Un discours somme toute classique : "je suis venu pour progresser", "Lyon est l'un des meilleurs clubs d'Europe", "je veux gagner des titres", "l'OL ne se refuse pas".

Le complément idéal de Lisandro Lopez

Le discours de "Bafé", comme on l'appelle déjà à Lyon, était bien plus lisse que son costume orné d'une fleur rouge. Sa seule saillie a été destinée à l'ASSE. "L'OL et l'ASSE ne boxent pas dans la même cour" avant d'ajouter que même s'il n'est lyonnais que depuis 24 heures, il a déjà senti "qu'ici, il y a la culture de la gagne". Durant la conférence de presse, Claude Puel a dévoilé ses plans pour l'ex attaquant stéphanois. "Il est puissant, à l'aise techniquement. Il peut aussi jouer dans la profondeur, fixer les défenseurs. Il a la densité physique dont on avait besoin", s'est réjouit Claude Puel. "Bafé" Gomis est donc présenté comme le complément idéal de l'autre attaquant recruté lors de ce mercato Lisandro Lopez. Le petit argentin pourrait, dans un 4-4-2 auquel songe Claude Puel, tourner autour du grand Gomis.
Gomis doit prouver

Le plus dur commence désormais pour "Bafé" qui sort avec Saint-Etienne d'une saison décevante. Vilipendé par les supporters stéphanois, longtemps inefficace, Gomis n'avait pas réussi à reproduire ses performances de la saison 2007-2008 qui lui avait permis d'entrer dans le groupe France et de disputer l'Euro. Raymond Domenech ne l'a pas reconvoqué depuis. L'ASSE ne s'est pas opposé à son départ facilitant ainsi la venue de Gomis à Lyon. A l'OL, l'attaquant était désiré. "Gérard Houllier voulait déjà le faire venir", a confié Jean-Michel Aulas, le président de l'OL. Le public attend aussi l'ancien ennemi stéphanois. Bernard Lacombe, qui en 1978 avait fait le chemin inverse, lui a glissé le mode d'emploi pour réussir son intégration à Lyon : "le meilleur conseil que je peux lui donner c'est de marquer beaucoup de buts".

Vidéo : Thomas Bernardi

Paul Terra

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut