Fifa : le rapport qui pourrait sauver Platini

Le Journal du Dimanche a pu consulter un rapport de 23 pages dans lequel une phrase mentionne que les deux millions de francs suisses touchés par Michel Platini en 2011 ne proviennent pas d'opérations occultes mais du paiement de son salaire de conseiller de la Fifa.

Un rebondissement sur le gong. Alors que Michel Platini est menacé de bannissement à vie de la Fifa pour des soupçons de "paiement déloyal", le Journal du Dimanche (JDD) publie ce jour une phrase issue d'un rapport de 1998 qui pourraient bien sauver la tête de l'actuel président de l'UEFA*.

L'accusation vole en éclats

Selon les termes du rapport, il était bien prévu que Platini touche les deux millions de francs suisses qui lui ont été versé en 2011. Ce salaire vient le rémunérer pour ses fonctions de conseiller de la Fifa, qu'il a quitté en 2002. Les membres du comité exécutif auraient donc bien été informé de ce paiment, depuis 1998 et la remise de cette note à Stockholm.

"Cette pièce vient démontrer, contrairement à la thèse sur laquelle repose toute l’accusation, que le contrat de Michel Platini avec la Fifa n’avait aucun caractère occulte, et que de nombreuses personnes, y compris à l’UEFA et à la Fifa en avaient connaissance dès 1998", a commenté l'un des avocats de l'ex-meneur de jeu tricolore pour le JDD.

*Michel Platini a été suspendu de ses fonctions de président de l'UEFA pour 90 jours à compter du 8 octobre dernier dans le cadre de cette enquête.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut