Enfin, c'est la reprise !

Mercredi 23 juin, il est un peu plus de 17 heures. Les joueurs de l'OL reprennent le chemin de l'entraînement à Tola-Vologe, pour une saison qui s'annonce passionnante. Une rentrée très studieuse pour tout le monde.

Le beau temps est revenu sur Lyon. Les sourires sont de mise chez les joueurs. Les journalistes présents aussi ont l'air heureux de revenir. Bref, tout le monde est content de se retrouver, même Claude Puel ne cache pas sa joie : ''Je suis content de vous voir, c'est paradoxal (rires)'', confie-t-il tout sourire. Il faut quand même se remettre au travail. Une dizaine de caméra attend la sortie des joueurs. Première constatation : Frédéric Piquionne ne s'entraînera pas ce mercredi. Il est même en pleine discussion avec Bernard Lacombe. Mais l'entraîneur rhodanien coupe court à toutes les rumeurs : ''On a retardé sa reprise dans la mesure où il est encore sous contrat avec Portsmouth jusqu'au 30 juin. Donc nous ne l'avons pas fait reprendre pour causes d'assurances''.

Les joueurs arrivent (enfin !) et là deuxième constatation : ils arborent de nouveaux maillots Adidas, couleur grenat avec des bandes dorées et des fleurs sur les flancs. Les premières critiques fusent chez les journalistes présents. ''On dirait le FC Metz !'', s'exclame l'un d'entre eux. L'attaché de presse du club arrive et démonte tout en bloc : ''Ce n'est pas du grenat, c'est bordeaux''. Tout le monde n'est pas convaincu. On peut quand même constater les nouveaux visages, Jimmy Briand en tête, ou les quelques jeunes présents comme Nicolas Seguin, Jérémy Pied ou Samuel Um-Titi. Jean-Alain Boumsong sort le dernier et nous salue avec bonne humeur. Outre les mondialistes et les jeunes des sélections espoirs, Miralem Pjanic, Dejan Lovren et Kim Källström sont absents.

21 joueurs présents, sans les internationaux

L'entraînement débute par un long footing de 30 minutes. Évidemment, certains sont plus fringants que d'autres, et la chaleur en cette fin d'après-midi n'arrange rien. Alors que Lisandro Lopez reste aux avants-postes, des joueurs comme César Delgado ou Mathieu Bodmer paraissent en difficulté. L'ancien Lillois semble même absent et il restera seul lors de l'étirement : le signe d'une volonté de départ ? Enfin, ''Boum'' est en queue de peloton, en grande discussion avec Sonny Anderson.

Pendant l'exercice, les supporters des Bad Gones présents déploient une grande banderole où on peut lire ''Objectif titre''. De quoi mettre la pression aux joueurs et au staff d'entrée. ''Le titre nous titille. Il est à reprendre et on a envie de revenir sur le devant de la scène'', confie Claude Puel. Après quelques exercices avec ballon, l'entraîneur de l'OL laisse ses joueurs pour nous rejoindre à la conférence de presse. Bien sûr, il ne peut pas éviter l'équipe de France, ''qui n'a pas été protégée'' et ''qui s'est laissé submergée par la pression'' selon lui.

''Je ne commente pas les rumeurs''

Les questions sur l'OL arrivent au bout de dix minutes et il les aborde avec un grand sourire. ''Je préfère'', assène-t-il. Elles concerneront majoritairement le mercato, ce qui semble déplaire à Claude Puel. Michel Bastos ? ''J'espère qu'il reviendra la plus tard possible. Sincèrement, on a aucune offre pour lui.'' Jean-Alain Boumsong ? ''Ne pas le prolonger ne veut pas dire obligatoirement le mettre dehors.'' Adil Rami ? ''Son arrivée à Lyon n'est pas d'actualité.'' Un meneur de jeu ? (Silence) ''Il y a des recherches. On ne jettera pas notre dévolu car le marché est bloqué. On ne fera pas n'importe quoi.''

Les deux dernières questions concernent son équipe. Ne pas jouer le tour préliminaire de la C1 est un avantage. ''Ça pourra nous éviter toutes les blessures qu'on a eu la saison dernière et qui ont gâché notre première moitié de saison'', reconnaît le natif de Castres. Pour finir, l'ancien milieu de terrain explique pourquoi l'OL n'affrontera que des clubs étrangers lors de la préparation : ''Il y a toujours un intérêt particulier pour les joueurs. Affronter ces équipes donne du piment aux matches, surtout que nous les rencontrons en Coupe d'Europe d'habitude.'' Cela devrait inspirer les joueurs pour cette saison sans doute, enfin...

à lire également
Grand stade Parc OL
L'enquête est allée très vite du côté de l'Olympique lyonnais suite à une vidéo montrant un supporter faisant un salut nazi lors du match Manchester City - OL. Mercredi soir, en marge du match de Ligue des champions opposant Manchester City à l'Olympique lyonnais, un supporter rhodanien a été filmé en train de faire un […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut