Des Gônes à Pékin : Yann Cucherat, le téméraire (Gymnastique)

Le gymnaste Yann Cucherat, multiple médaillé aux championnats du monde et d'Europe, n'a qu'une seule idée en tête : briguer un podium en Chine sur son agrès fétiche. "Les JO c'est difficile, encore plus en Chine, avec cette forte concurrence asiatique sur mon agrès, les barres parallèles". Avant de s'envoler en lune de miel début septembre, le sociétaire de la Convention Gymnique de Lyon se veut néanmoins confiant et semble armé pour rivaliser avec les plus grands. "J'ai une petite chance, une petite et j'ai envie de la saisir. En tout cas j'ai travaillé pour n'avoir aucun regret. Je vais à Pékin assez serein." Des JO qui cette année se veulent très politiques en raison des événements au Tibet. Yann Cucherat estime que le sportif peut avoir des convictions fortes mais que le sport ne peut en aucun cas se substituer au pouvoir politique. "Je me sens concerné par les problèmes des droits de l'homme mais je n'ai jamais voulu mélanger le sport et les problèmes politiques. J'ai envie que ça soit les valeurs du sport qui prédominent durant ces jeux." Très impliqué au sein du sport lyonnais, le gymnaste se dit extrêmement reconnaissant envers la ville de Lyon qui a décidé d'aider financièrement ses athlètes. "Comparé aux autres villes françaises, on a vraiment la chance d'être soutenu par la mairie de Lyon. Cela nous permet d'avoir l'esprit plus libre et nous concentrer uniquement sur notre préparation."

L'avis de Thierry Braillard, adjoint aux sports de la ville de Lyon :

‘'C'est pour moi, le plus bel exemple du sport lyonnais. C'est quelqu'un qui a toutes les qualités d'un grand champion et une humilité fabuleuse. Il a été volé au dernier Jeux olympiques ( Ndlr : Athènes en 2000). Il mérite une médaille et s'il l'obtient ça sera je pense dans ma vie d'adjoint aux sports l'une de mes plus belles satisfactions ‘'

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut