Bordeaux - OL : Les notes des joueurs

Hugo Lloris (5) : Match assez inhabituel pour le dernier rempart des Bleus. Il n’a presque rien eu à faire de la rencontre, tout en allant chercher deux fois le ballon au fond de ses filets.

Anthony Réveillère (6) : 88 très bonnes premières minutes où il a contrôlé sans difficultés particulières son couloir. Coupable d’un vilain tacle sur Trémoulinas, il va manquer à son équipe sans doute plusieurs matchs.

Cris (7) : Le “Policier” confirme de match en match son retour au plus haut niveau. Victime d’une poussette de Chamakh sur le 1er but girondin, il a réalisé un match plein d’assurance et de détermination. Récompensé par son but égalisateur, le deuxième de la semaine pour le brésilien.

Jérémy Toulalan (7) : Impeccable, solide, il n’a jamais été pris en défaut. Et dire qu’il n’aime pas jouer à ce poste. Sa complémentarité avec Cris dans l’axe de la défense semble naturelle. Il devrait être reconduit à ce poste mercredi à Munich.

Aly Cissokho (5) : De retour de blessure, l’ex-joueur de Porto ne s’est pas montré sous ses meilleures hospices. Rien de catastrophique mais il nous a habitué à mieux, notamment offensivement.

Kim Källström (6) : Dans une position plus défensive qu’à l’accoutumée, en raison des nombreuses blessures, il a honorablement tenu son rang. Il a tout de même raté quelques passes faciles.

Miralem Pjanic (6) : Bon match du jeune milieu de terrain bosniaque. Des enchaînements intéressants et une touche technique toujours appréciable.

Sidney Govou (4) : Hormis une bonne déviation pour Gomis, le plus ancien joueur de l’effectif lyonnais a été transparent toute la première période. Remplacé à la pause par Lisandro Lopez (5), victime d’un attentat d’Henrique juste après son entrée. Sa cheville touchée inquiète tous les lyonnais en vue du déplacement à Munich ce mercredi.

Ederson (6) : Une première période très moyenne puis le réveil. Une frappe sublime permettant aux Gones d’égaliser. Ensuite, il a réussi beaucoup plus de dribbles, de passes intéressantes, comme s’il était libéré d’un énorme poids. Enfin le déclic pour l’ancien Niçois ?

Michel Bastos (4) : Il n’est jamais parvenu à se mettre en valeur. Bizarrement absent alors qu’il était annoncé en grande forme. Pas sûr qu’il ait marqué beaucoup de points en vue de la Ligue des Champions.

Bafé Gomis (4) : Bien que très peu aidé par ses partenaires, on ne l’a que trop peu vu. Un nouveau match très moyen, comme souvent en ce moment.

à lire également
Ada Hegerberg OL féminin
Elles sont inarrêtables, insatiables. L’OL féminin a largement dominé le FC Barcelone (4-1) en finale de la Ligue des Champions, samedi soir à Budapest. Le 4e titre de suite pour l’OL. Le 6e depuis 2011. Grandiose.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut