Karim Benzema

Benzema veut retrouver les Bleus et demande des comptes à Deschamps

L'ex-attaquant vedette de Lyon met en avant ses performances avec le Real Madrid et demande des explications au sélectionneur qui l’a mis de côté depuis un an et demi et le début de l’affaire dite du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena.

Meilleur buteur français en Ligue des champions mais paria en sélection. Voilà un an et demi que Karim Benzema (81 sélections, 27 buts) n'a pas été appelé par Didier Deschamps, depuis octobre 2015 et les premières révélations sur l'affaire dite du chantage à la sextape. Visiblement, l'ex-attaquant vedette de l'OL en a assez. Il estime avoir payé et rappelle que, s'il a été mis en examen, il est pour l'heure présumé innocent.

"Si on parle d'extra-sportif, de l'histoire que j'ai avec Mathieu [Valbuena], je ne suis pas coupable. J'ai payé, ça fait un an et demi", s'est défendu celui qui est désormais client du ténor du barreau Éric Dupond-Moretti, sur RMC ce jeudi. Karim Benzema a expliqué "mal" vivre sa situation. "Je trouve ça injuste parce que je n'ai pas d'explications", a justifié le natif de Lyon, mettant en avant ses prestations sportives en club – "J'ai bien prouvé à Madrid pour avoir des années devant moi en équipe de France."

“J’ai encore beaucoup d’objectifs”

Karim Benzema dit ne pas avoir eu de nouvelles de Didier Deschamps depuis le printemps dernier et l'annonce de sa non-sélection pour l'Euro en France, dont il avait été privé au nom de "l'exemplarité" et de la "préservation du groupe". "Il m'avait dit à ce moment-là qu'il ne me sélectionnerait pas, a raconté le footballeur sur RMC ce jeudi. J'avais coupé, je n'avais pas besoin de plus. Avec le recul, j'aimerais qu'il m'explique pourquoi il ne m'a pas sélectionné et pourquoi ça dure. C'est une question que je me pose tous les jours."

À 29 ans, le meilleur buteur français en Ligue des champions n'a donc pas l'intention de mettre fin à sa carrière internationale. "Moi, j'aime le foot, les gros matchs. L'équipe nationale, c'est des matchs de très haut niveau, a-t-il déclaré sur RMC. Si des personnes pensent que je vais lâcher, elles se trompent. Je suis jeune, j'ai encore beaucoup d'objectifs." Du côté du sélectionneur, le vivier de talents offensifs dont il dispose a permis d'occulter jusqu'à présent la nécessité au plan sportif de la présence du numéro 9 madrilène.

Le (timide) soutien de Griezmann

Quant aux propos tenus en réaction à sa non-sélection à l'Euro – Didier Deschamps aurait "cédé sous la pression d'une partie raciste de la France" –, Karim Benzema a dit ne pas les regretter. "Je ne peux pas regretter ces mots-là. C'est vrai, c'est évident, a-t-il soutenu. Mais en aucun cas Didier Deschamps ou Noël Le Graët ne sont racistes, je ne l'ai jamais pensé une seconde et je ne l'ai jamais dit. Cette histoire est floue, j'aimerais qu'on s'appelle pour s'en parler."

Karim Benzema souhaite trouver une issue. Il a récemment reçu le soutien d'une autre star française de la capitale espagnole à ce sujet. Dans un tchat avec les lecteurs du quotidien sportif L'Équipe, l'attaquant de l'Atletico Antoine Griezmann a répondu : "Est-ce que j'aimerais voir Karim Benzema de retour en Équipe de France ? Oui, comme tous les Français, je pense. Mais c'est le coach qui décide. J'ai confiance en Didier Deschamps, qui sait très bien gérer son groupe. Il en a écarté d'autres aussi et je suis à fond derrière lui."

Un soutien pour l'heure timide, certes, mais avec le poids médiatique qu'a pris le natif de Mâcon ces dernières années, il pourrait bien faire peser la balance en interne si telle devenait son intention. Karim Benzema s'est en tout cas félicité des paroles de son ex-coéquipier en bleu. "Bien sûr ça me fait plaisir, a-t-il réagi. Déjà, c’est un très bon joueur. Dès qu’il est arrivé en équipe de France, je l’ai pris sous mon aile, je lui ai donné pas mal de conseils. Ça fait toujours plaisir qu’il ait envie que je revienne."

Lire aussi : Football Leaks, un bon contribuable nommé Benzema
à lire également
L’entraîneur Rudi Garcia pendant le match Lyon-Dijon, le 19 octobre 2019 © Jean-Philippe Ksiazek / AFP
PORTRAIT – Après le renvoi de Sylvinho, Rudi Garcia a été choisi par Jean-Michel Aulas et Juninho pour remettre l’OL en selle. Au grand dam de supporteurs lyonnais déçus de voir l’ancien Marseillais sur le banc lyonnais. Le nouvel entraîneur de l’OL est attendu au tournant.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut