derby supporters

ASSE – OL : une manifestation de supporters place Bellecour

Les supporters lyonnais sont en colère et tiennent à le faire savoir. Après la décision de la préfecture de la Loire confortée par le ministère de l’Intérieur d’interdire le déplacement de supporters lyonnais à Geoffroy-Guichard, l’heure est à la mobilisation. Les fans du club rhodanien ont décidé d’organiser une manifestation ce dimanche 10 novembre à 14h au départ de la place Bellecour. Flo, "capo" du groupe Lyon 1950 basé au Virage Sud, explique à Lyon Capitale les raisons de cette mobilisation qui se veut "festive" et "pacifique".

Lyon Capitale : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’organiser une manifestation le jour du derby ASSE – OL ?

Flo (Lyon 1950) : Tout d’abord pour protester contre la décision de la préfecture de la Loire de nous priver du derby à Geoffroy-Guichard. Certaines personnes s’interrogent sur la date choisie mais pour une question d’organisation, c’était trop juste pour faire autrement. De plus, cette manifestation aura lieu seulement si le recours de l’OL (lire ici) n’aboutit pas favorablement. Jean-Michel Aulas a émis l’hypothèse d’emmener sous conditions des supporters de l’OL à Saint-Etienne (lire ici), donc il y a encore une possibilité qu’on puisse assister à cette rencontre. Quoi qu’il en soit, cette date du 10 novembre, c’est celle du derby, c’est symbolique. On va montrer aux joueurs que même loin de Geoffroy-Guichard, nous les soutenons pour ce match capital !

Même si on comprend bien votre position, les autorités disent avoir été contraint de prendre une telle mesure en raison des nombreux incidents qui ont eu lieu ces derniers mois entre des ultras lyonnais et stéphanois…

Oui, effectivement mais je ne comprends pas c’est cette décision : elle est inappropriée et totalement injuste. Si vous lisez bien l’arrêté préfectoral, les faits de violence se sont tous déroulés à l’extérieur des stades. Le derby existe depuis plus de cinquante ans, il y a eu plus d’une centaine de matchs, il n’y a jamais eu d’incidents majeurs. A chaque fois, qu’il y a eu des soucis, ils ont eu lieu en dehors des déplacements organisés et des enceintes sportives. La rivalité entre Saint-Etienne et Lyon ne date pas d’aujourd’hui (lire ici). Les supporters qui font ces déplacements sont très encadrés. Sincèrement, je ne comprends pas pour quelles raisons les règles ont changé cette année. Si on pousse le raisonnement plus loin, en interdisant ce type de déplacement, il y a le risque de voir des Lyonnais se rendre à Geoffroy-Guichard par leurs propres moyens et se retrouver dans les tribunes stéphanoises. Et pour le coup, ça peut devenir très dangereux et ingérable pour les autorités.

Certes, mais ne faut-il pas également dénoncer ces personnes qui se servent du football pour se battre…

Oui, ça, c’est clair et net. On dénonce ces comportements. Mais on ne sait pas qui sont ces personnes. C’est une minorité. D’ailleurs, je ne suis même pas sûr que ces gens-là se rendent au stade. C’est ça qui est injuste ! Nous, les supporters de l’OL, on est 1500 à vouloir se rendre à Saint-Etienne uniquement pour encourager notre équipe. A cause de l’attitude d’une minorité, c’est la majorité qui se retrouve privée de derby.

Que va-t-il se passer ce dimanche 10 novembre à 14h place Bellecour ?

Le but est d’être le plus nombreux possible pour alerter l’opinion publique et dire aux autorités que nous sommes mécontents de cette décision. L’idée, c’est de défiler, si c’est possible de la place Bellecour au stade de Gerland, de manière pacifique et festive avec des banderoles, des drapeaux et des chants afin de soutenir notre équipe. Cette manifestation est déclarée auprès de la Préfecture, on a prévu un service de sécurité interne, il n’y aura aucun souci. On veut juste montrer notre mécontentement et encourager l’OL en ce jour de derby.

Pour finir, n’avez-vous pas le sentiment que les ultras en France véhiculent une mauvaise image ?

C'est tout à fait le cas. Il faut dire qu'on n’est pas aidé par les autorités et les médias. Vous relayez essentiellement les violences et les bagarres. Le mot ultra a une connotation très négative alors qu’à la base un ultra n’est pas un hooligan. Ce n’est pas la même chose. Cela donne une mauvaise image alors qu’encore une fois, on se trompe de cible. Le seul fait d’armes des ultras et des supporters lyonnais, c’est d’encourager l’OL.

2 commentaires
  1. Marine - lun 4 Nov 13 à 16 h 28

    En même temps que la manifestation, il faudrait mettre un écran géant, comme ça certains supporters assez virulents resteraient sur place. Car il faut dire quand même qu'il est dommage de voir ce que l'on voit parfois sur les stades.

  2. sam69 - lun 4 Nov 13 à 16 h 33

    eh les fouteux vos problemes à 2 balles on s'en fout alors ne faites subir aux autres votre passion debile

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut