A Yvan, Raphaël, Matthieu et les autres…

BILLET D'HUMEUR – Voilà, enfin ! Le LOU a atteint le Graal, cette accession en Top 14, tant attendue, tant espérée. Une montée pour un club aux valeurs humaines et familiales.

On avait quitté le président du LOU, Yvan Patet au bord des larmes. C’était en mai 2010 à Brive, lors de la finale de Pro D2 perdue face à La Rochelle. Un souvenir lointain. Quoique. Ce jour là, on avait été marqué par la tristesse du président Patet, par ce vestiaire lyonnais qui s’était juré que la saison 2010-2011 serait la bonne. Ils ont tenu parole. Le succès certes poussif à Saint-Etienne leur permet de rejoindre l’élite du rugby français. Et c’est bien là l’essentiel. Yvan Patet, un président qui n’a jamais hésité à mettre la pression sur son équipe et ses entraîneurs. Raphaël Saint-André et Matthieu Lazerges peuvent en témoigner. La relation qui unit ses trois là, n’en a été que renforcée. Et au final, le LOU a grandi, s’est structuré, a compris que la moindre faille était fatale dans le sport de haut niveau. Mais ce qui n’a pas changé au LOU, c’est cet esprit famille.

Depuis que nous suivons le LOU, c’est-à-dire à l’époque où l’équipe était entraînée par Jean-Henri Tubert (2003), nous prenons à chaque fois un immense plaisir à narrer la vie du club de rugby lyonnais. Yvan Patet, ce président du LOU exigeant mais empreint d’humanité, nous confiait récemment : "le LOU, c’est un club où les valeurs humaines sont fortes. Un club sans chichis". Nous ne pouvons qu’acquiescer. En espérant que le Lyon Olympique Universitaire ne changera pas et malgré son niveau statut conservera les valeurs de l'ovalie empreintes d'humilité et d'humanité qui lui ont permis après des années de labeur de rejoindre le Top 14.

Lire aussi : Cachez-vous, voilà le LOU

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut