Stage de l'OL : "La construction d’un groupe"

Arrivés dimanche en fin de matinée en Autriche, les Lyonnais ont participé à leur première séance d’entraînement sous un froid glacial. A quelques semaines de la reprise du Championnat puis du tour préliminaire de la Ligue des Champions, Rémi Garde espère voir ses joueurs monter en puissance.

De notre envoyé spécial à Zell am See (Autriche).

L’heure est au renouveau pour l’OL. L’équipe lyonnaise, qui traditionnellement partait en stage d’avant-saison à Tignes, a pris ses quartiers, dimanche, dans la station autrichienne de Zell am See. Arrivés en fin de matinée, les Gones se sont entraînés vers 17 heures sur la pelouse du stade Alois Latini. Sous le regard de Bernard Lacombe, qui a fait le déplacement en Autriche, et de quelques fans du club local, la bande à Garde a essentiellement travaillé l’aspect physique. Sous une température limite hivernale. "Il fait frais mais c’est pas très gênant puisque les joueurs travaillent physiquement. On s’attendait un peu à ça même si j’espère que les températures ne vont pas trop baisser", souffle Rémi Garde.

Mais quelles sont donc les attentes du technicien rhodanien à l’occasion de ce stage ? "J’attends beaucoup de choses. Notamment la construction d’un groupe même s’il n’y a pas de mouvement (au niveau du mercato) pour le moment. J’aspire également à mieux connaître individuellement puis collectivement les joueurs". Rémi Garde qui souhaite voir son groupe "monter en puissance" reste néanmoins attentif à la santé physique de ses joueurs. "L’objectif, c’est de travailler au maximum mais sans perdre personne, explique Garde. Il faut éviter les blessures. Pour cela, on essaie d’être très vigilant".

Des adjoints très actifs

Cette première séance hors des terres lyonnaises a mis en lumière la "méthode Garde" qui n’est pas sans rappeler celle de Gérard Houllier dans la façon d’orchestrer les séances d’entraînement. Dimanche après-midi, le staff technique a été mis à contribution. Gérald Baticle, Bruno Genesio et Robert Duverne ont ainsi tour à tour pris les commandes de l’entraînement sous l’œil attentif et bienveillant de Garde. "On peut effectivement faire cette comparaison avec Gérard Houllier avec qui j’ai travaillé mais honnêtement c’est plus ma personnalité qui est comme ça", justifie l’entraîneur lyonnais qui a retrouvé dimanche ses internationaux (Miralem Pjanic, Dejan Lovren, Kim Källström, Hugo Lloris et Anthony Réveillère) pour ce stage autrichien. "On va essayer sur la semaine de rattraper leur retard. On a que cinq semaines de préparation et ce sont des joueurs importants du groupe. Le but c’est qu’ils soient le plus opérationnel possible et à même de poursuivre un programme normal." Ce lundi, les coéquipiers de Cris débuteront la journée par un réveil musculaire puis prendront part à deux séances d’entraînement (matin et après-midi).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut