Qui sera l’As des As ?

Jeudi 18 février débute à l'Astroballe : “La Semaine des As“. Un tournoi qui oppose les huit meilleurs clubs du championnat de France de basket. Le premier quart de finale oppose à 18 heures Nancy à Roanne et à 20h30, l'ASVEL, hôte de la compétition, affronte Gravelines-Dunkerque.

Soyons clairs, si l’ASVEL est qualifiée pour la Semaine des As, c’est parce qu’en sport comme ailleurs, l’hôte ne mange pas à la table des domestiques. Sans cela, c’est Hyères-Toulon qui serait de la fête et ce ne serait pas immérité. La Semaine des As réunit chaque année en février les 8 premiers du championnat à l’issue des matches allers, pour un genre de Coupe de la Ligue étalée sur trois jours au gré de matches à élimination directe (quarts, demies puis finale). Or sur un match on n’est pas à l’abri d’une surprise. Si bien que le favori gagne rarement, ce qui confère à la Semaine le charme désuet des compétitions d’antan, avec leurs formules couperets garantes de la glorieuse incertitude du sport (et de l’insoutenable incertitude du portefeuille).

L’ASVEL, elle, n’y a jamais trop brillé depuis la création de la formule en 2003 : aucune victoire et une seule demi-finale en sept éditions. Le bondissant Eric Campbell en a néanmoins été le MVP (meilleur joueur) en 2006, mais c’était avec Le Mans, par ailleurs tenant du titre. En guise de filet garni au vainqueur : une bien symbolique place en Eurocoupe, la deuxième Coupe d’Europe, dont tout le monde se fout un peu puisque rien ne vaut un sésame pour aller se faire botter les fesses en Euroleague par l’élite du continent.

Semaine des As. Du 18 au 21 février à l’Astroballe. Avec, par ordre d’apparition au classement : Le Mans Sarthe Basket, Cholet Basket, BCM Gravelines, SLUC Nancy, Entente Orléanaise, Chorale Roanne, Jeanne d’Arc Vichy, ASVEL.

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Après le départ de l’Olympique lyonnais pour Décines, les inquiétudes étaient vives concernant le devenir de Gerland. Mais l’arrivée du Lou et l’installation de l’académie de basket créée par Tony Parker ont clairement changé la donne.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut