OL - Mercato : Bastos en salle d’attente entre Al-Aïn et l’Italie

Michel Bastos ne sait toujours pas sous quel maillot il jouera la saison prochaine. L’OL et le joueur sont pourtant d’accord pour se séparer.

Attendu à Montréal lundi, le Brésilien de 29 ans n’est pas venu. Son agent fait des pieds et des mains pour lui trouver une porte de sortie. Celle-ci pourrait se nommer à Al-Aïn. Depuis lundi, Emmanuel de Kerchove essaie de négocier pour que les deux clubs parviennent enfin à s’entendre. Bastos attend quant à lui sagement, l’heure de son départ. L’histoire d’amour entre Bastos et l’OL n’a en fait jamais véritablement existé. Malgré quelques fulgurances, à l’image de son exceptionnelle volée face au PSG la saison dernière, le Brésilien n’a pas été assez constant.

Déjà l’année dernière, l’ailier gauche avait fait part de son envie de quitter Lyon. "La Juventus me veut et aucun joueur ne peut repousser telle équipe" avait-il déclaré à la Gazzetta Dello Sport. Mais la Juve n’était pas disposée à offrir les 20 millions réclamés par Jean-Michel Aulas à l’époque. Aujourd’hui, le président lyonnais en demande deux fois moins. Mais c’est toujours cette indemnité de transfert espérée par l’OL qui fait échouer les négociations.

Finalement en Italie ?

Al-Aïn pourrait cependant revoir son offre à la hausse sous la pression de l’agent du joueur. Arrivé en 2009 en provenance de Lille pour 18 millions d’euros, Michel Bastos émargerait à 500 000 euros net mensuel aux Émirats arabes unis et doublerait quasiment son salaire (il touche actuellement environ 3,4 millions d’euros par an).

Pour le moment, Rémi Garde ne sait toujours pas s’il pourra compter sur son ailier pour le début du championnat. D'ici les prochains jours, Michel Bastos devrait voir arriver une autre offre, sportivement plus intéressante. Selon nos informations, des clubs italiens auraient manifesté leur intérêt pour l’international brésilien. Une situation qui traîne en longueur donc, mais qui pourrait connaître son dénouement assez rapidement.

à lire également
Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet
La préfecture a adressé ce jeudi ses recommandations aux supporters nîmois pour la rencontre entre l’OL et leur club, qui aura lieu ce vendredi soir au Groupama Stadium.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut