OL - Gourcuff : cette fois, c’est la bonne ?

Sur le flanc depuis la mi-août, Yoann Gourcuff a retrouvé la compétition. Et de belle manière.

Deux jours avant la réception de Bastia, Yoann Gourcuff affiche un large sourire. Après une longue séance d'entraînement, le milieu de terrain de l’OL signe quelques autographes avant de filer au vestiaire. Sa prestation face à Nice malgré l’élimination lyonnaise avait permis d'en savoir davantage sur les intentions du milieu offensif international (29 sélections). Victime, mi-août, d'une entorse du genou droit, Gourcuff a réussi son come-back.

Le match face à Bastia (lire ici) a d'ailleurs confirmé ses bonnes prédispositions. Inspiré dans le jeu, il n'a cessé de martyriser ses adversaires dans le domaine technique. Précieux dans la conversation de balle, Y.G, a participé grandement au succès de l'OL. Omniprésent (91 % de passes réussies, 98 ballons touchés, 4 tirs dont 3 cadrés), le Breton, aligné en position de numéro 10, a donné du rythme à la rencontre. Clairvoyant dans ses choix, il est à l'origine du premier but rhodanien.

Gourcuff-Malbranque, un duo de feu

De surcroit, son association avec Steed Malbranque, également excellent dimanche, a été efficace et savoureuse. "Cette relation a été fluide, très intéressante, elle a permis à l’équipe d’aller vers l’avant, indique Rémi Garde. J’ai bien aimé la relation technique entre Steed et Yoann. Elle est promise à un bel avenir." Le consultant du Canal Football Club, Pierre Ménès estime sur son blog que Yoann Gourcuff risque encore de faire parler de lui ces prochaines semaines. "On a vu une équipe lyonnaise encore très joueuse, avec un très bon retour de Yoann Gourcuff, qui a fait beaucoup de bonnes choses, qui est l'origine du premier but, a envoyé une frappe monstrueuse sur la barre et aurait aussi pu marquer en seconde période", écrit-il.

Et de poursuivre : "Il avait bien commencé la saison avant de se blesser au genou, et ses deux dernières prestations sur des terrains difficiles, ainsi que son sourire sur le terrain, me laissent penser qu'on reparlera peut-être de lui cette saison." Recruté à l'été 2010 pour 22 millions d'euros, Yoann Gourcuff a depuis énormément déçu. Et si, cette fois, c'était la bonne ?

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut