Marseille assomme l’OL !

Le choc des Olympique a accouché d'une victoire par KO de Marseille (2-1), dimanche soir au stade Vélodrome. A neuf journées du terme de la saison, les espoirs de titre de l'OL sont de plus en plus compromis.

Un match crucial dans le sprint massif pour le titre. Avec les succès conjugués de Bordeaux contre Lille (3-1) et de Montpellier face à Valenciennes (2-1), l’OL se devait d’obtenir un bon résultat au stade Vélodrome. Boumsong étant blessé et Lovren pas encore performant à ce poste, Claude Puel avait décidé d’aligner Toulalan et Cris au sein de la charnière centrale. Au milieu, Gonalons est associé à Pjanic et Källström. Delgado et Govou épaulant Lisandro Lopez en attaque.

Le poteau de Delgado

La rencontre débute sur un rythme élevé. A peine quatre minutes de jeu et les Lyonnais se procurent une belle occasion. Sur un centre de Cissokho, Pjanic seul au second poteau, prend sa chance mais Steve Mandanda se saisit du ballon devant sa ligne de but. Puis c’est au tour de César Delgado de s’illustrer. La surpuissante frappe de l’ancien joueur de Cruz Azul rebondit sur le poteau de Mandanda. Bien entrés dans cette rencontre, les Rhodaniens ne réussissent pas à concrétiser leurs actions. Marseille réplique par l’intermédiaire de Taiwo (29ème), Niang (35ème) et Lucho (36ème). C’est fort logiquement sur un score nul et vierge que les deux équipes rentrent aux vestiaires.

Kaboré crucifie Lloris, Gomis répond !

En début de seconde période, Lyon est à deux doigts d’ouvrir la marque. Miralem Pjanic trouve la transversale sur une frappe du droit en première intention des vingt mètres. La trajectoire vrillée du Bosniaque surprend complètement Mandanda. Le gardien de l’OM ne bronche pas et voit le ballon s'écraser sur sa barre. Marseille commence à croire en sa bonne étoile. Les Phocéens dominent et vont réussir à débloquer le match. Soixante-septième minute de jeu. Bien servi dans l'axe par Mbia, Kaboré élimine Källström d’une feinte de corps de toute beauté. Le milieu marseillais place une grosse frappe qui trompe Lloris (1-0). Dans la foulée, Brandao tente de doubler la mise de la tête mais Hugo Lloris veille au grain.

Taiwo libère l’OM

Touché mais pas coulé. Sur un coup franc lointain de Källström, Gomis, étrangement seul dans la surface de réparation phocéenne, égalise de la tête (1-1). A peine le temps de savourer pour les Lyonnais que Taiwo donne l'avantage à l'OM. D'un tir du gauche dont il a le secret, le Nigérian ne laisse aucune chance à Lloris (2-1). On assiste à une fin de match complètement folle. Malgré une dernière occasion de Belfodil, c’est l’OM qui remporte cet « Olympico » et réalise une belle opération au classement (4e rang avec trois points de retard sur Bordeaux). Quant à Lyon (6e au classement), cette défaite sonne comme un adieu au titre !

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut