L’OL renverse la vapeur (vidéo)

Moribond avant la pause, l’OL est finalement allé quérir une précieuse victoire à Lens (1-3). Le si décrié Bafé Gomis s’est notamment illustré par un doublé. Au classement, Lyon grignote et revient à deux petits points de la tête.

Le fait du match

Une nouvelle victoire

Et de sept ! Depuis le derby maudit de fin septembre, l’OL n’a plus perdu en Ligue 1. Et pourtant, à la mi-temps, rien ne prédisait une issue si positive pour la bande à Puel. Apathiques en première période, les Rhodaniens, comme trop souvent, n’ont joué que 45 minutes. Les entrées conjuguées de Lisandro et de Gourcuff ne sont sûrement pas étrangères à la métamorphose olympienne. Tout comme le renouveau de Gomis, auteur d’un doublé, et de Makoun, très inspiré dans l’entrejeu. Avec les victoires de Paris, Marseille, Rennes, Lille et Bordeaux lors de cette journée, l’OL se devait de s’imposer pour s’accrocher au bon wagon. Déplacement réussi.

Un homme dans le match

Lisandro-Gourcuff

Ils ont tout changé. Après une entame de match calamiteuse, dans la lignée de la dernière sortie à Rennes, Claude Puel a lancé Lisandro Lopez et Yoann Gourcuff, respectivement à la place d’un Jérémy Pied émoussé et d’un Miralem Pjanic, une nouvelle fois, fantomatique. La grinta de l’Argentin et la qualité technique du tricolore ont révolutionné le jeu de leur formation. De retour de blessure, rayonnant, "Licha" a encore montré à quel point l’OL dépendait de lui. Le Breton, lui, monte progressivement en puissance. Il était temps. L’Equipe de France, en formidable cure de jouvence, l’a libéré.

Le Coup de Cœur de Lyon Cap’

Le duo Gomis-Makoun

Les bannis de Gerland ont frappé… à l’extérieur. Deux buts du premier, deux passes décisives du second, tous les deux dans tous les bons coups des Gones, ils ont incontestablement brillé. Régulièrement conspués dans l’antre de l’OL, les deux compères ont sans doute marqué des points dans l’esprit de Claude Puel. Et peut-être des supporters. Quoique. Un entretien exclusif et sans concession du Camerounais est d’ailleurs à retrouver dans le magazine Lyon Capitale, en vente en kiosques ce vendredi. Le milieu de terrain de l’OL revient sur sa situation actuelle entre Rhône et Saône, très mouvementée.

Le Coup de Gueule de Lyon Cap’

La première période

Incorrigibles Lyonnais. Devant une équipe un peu plus huppée, les hommes de Puel auraient-ils pu se remettre d’une entame aussi laborieuse ? Sans doute pas. Remember Benfica. Car cette manie d’osciller entre Docteur OL et Mister LOL jouera encore certainement de mauvais tours à cette formation là. Et les seules absences de Lisandro et de Gourcuff ne peuvent, à elles seules, expliquer les nombreux maux de la première mi-temps. Progresser dans la constance. Tel est le leitmotiv à suivre, pour le club de Jean-Michel Aulas, afin de retrouver les sommets hexagonaux.

Feuille de Match

Au stade Félix-Bollaert, Lyon bat Lens 1-3 (1-0)

Arbitre : M.Thual

Spectateurs : 32 518

Buts : Lens : Akalé (24ème) / Lyon : Gomis (64ème, 73ème), Lisandro (89ème)

Avertissements : Lens : Keita (60ème), Roudet (90ème) / Lyon : Diakhaté (33ème)

Lens : Runje - Aurier, Yahia, Chelle, Bedimo - Hermach, Keita (Eduardo 75ème), Boukari, Roudet - Maoulida (Kondogbia 84ème), Akalé (Joseph-Monrose 78ème)

OL : Lloris - Réveillère, Diakhaté, Lovren, Cissokho - Toulalan, Makoun, Pjanic (Gourcuff 46ème) - Briand, Gomis (Källström 90ème), Pied (Lisandro 46ème).

Lire aussi  : les notes des joueurs

à lire également
Bertrand Traoré en pleine action, contre Bordeaux, le 28 janvier 2018 © Nicolas Tucat / AFP
Du Burkina à l’Europe, Bertrand Traoré (22 ans) se plonge dans ses souvenirs pour Lyon Capitale. Une trajectoire rapide pour l’attaquant de l’OL, très imprégné par sa culture africaine.
1 commentaire
  1. stephlyon - 22 novembre 2010

    Quelle belle victoire!! Euh pardon quelle belle 2ème mi-temps! Il y a une chose que je ne comprends pas. Avant de m'expliquer, je tiens à signaler que j'apprécie l'homme Puel qui est certainement quelqu'un de très bien et qui me fera toujours rire avec ses poings serrés! Mais alors il va falloir qu'il change sa théorie du 'turnover'. En effet, pour moi, turnover veut dire faire participer tous les joueurs à une victoire dans le but que les joueurs se sentent tous concerner et puis faire souffler les cadres. Je pense avoir la meme definition que Puel. Donc j'aimerais qu'il arrête de mettre une équipe de fantômes et de joueurs moyens dès le début pour après courir après le score et encore plus s'épuiser! Il fallait mettre tout de suite mettre Licha et Gourcuff histoire de mettre 3-0 tout de suite et quitte à les sortir à la mi-temps! Il vaut mieux assurer le score tout de suite et faire souffler plutot que le contraire car courir après le score est beaucoup plus fatiguant (de même pour les supporters...). Enfin, à mon avis une équipe type ressort de ce match: Lloris-Réveillère,Diakathé,Lovren,Cissokho-Toul-Gourcuff, Makoun-Bastos, Briand-Licha Avec aussi Gomis qui est pas mal avec deux attanquants mais ne nous enflammons pas lol!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut