L’OL perd la tête à Caen (vidéo)

Lyon n’est plus invaincu, ni leader de la Ligue 1 après sa défaite à Caen (1-0) mercredi soir lors de la 7ème journée. Réduits à dix en fin de première période suite à l’expulsion d’Hugo Lloris, les Lyonnais, très décevants, n’ont jamais été en mesure de déstabiliser des valeureux mais pourtant faibles Caennais. Premier coup d’arrêt pour la bande à Rémi Garde.

Lyon est donc tombé. Après 9 matchs sans défaite (toutes compétitions confondues), l’OL a chuté à Caen, dans une rencontre sans relief. Incapables de hausser leur niveau de jeu, de se rebeller après un coup du sort, les Rhodaniens perdent également leur place de leader. Un revers presque prévisible avec l’énergie laissée en route par les Lyonnais depuis début août. Mais peut-être pas à Caen… Au coup d’envoi, les trois nouvelles recrues, pour la première fois de la saison, sont alignées ensemble. Bakary Koné, en défense centrale, logiquement, au côté du revenant John Mensah. Gueïda Fofana, dans l’entrejeu, avec Maxime Gonalons. Et surprise, Mouhamadou Dabo, sur l’aile gauche en lieu et place de Michel Bastos, décalé dans l’axe en soutien de Bafé Gomis. Surprenant.

Un Lyon sans idées

Rémi Garde fait donc, enfin, tourner. Mais étonnement, le coach rhodanien se prive toujours des services du talentueux Alexandre Lacazette. Enfin jusqu’à la 82ème minute. "Gwada" manquera même l’occasion d’égaliser dans les arrêts de jeu. Jusqu’ici, l’OL, face à un adversaire vaillant mais limité, se montre incapable de créer des décalages, de mettre du rythme, de dominer. Michel Bastos touche toutefois le montant sur un coup-franc. Et, à la 44ème minute d’une première période insipide, Hugo Lloris commet l’irréparable. Parti seul surprenant la charnière centrale Koné – Mensah, le Caennais Romain Hamouma est percuté par le gardien lyonnais. Penalty et carton rouge. Double peine. Caen, sur sa première et unique occasion du match, marque (1-0, 45ème). Et l’OL ne reviendra jamais, trop imprécis, sans idées et physiquement diminué.

Pourtant, Caen sera aussi réduit à dix en deuxième mi-temps. Mais le Lyon de mercredi soir n’avait pas les armes pour revenir. Incapable de se révolter et de se sublimer. C’est un réel coup d’arrêt pour l'Olympique lyonnais. Surtout que les matchs vont continuer à s’enchaîner. Bordeaux samedi, Zagreb le mercredi d’après puis le choc à Paris le dimanche. Et tout ceci avec un effectif décimé avec une ribambelle de blessés (Lisandro, Gourcuff, Ederson, Cris) mais aussi, et surtout, fatigué. Rémi Garde le sait. Après un début de saison en fanfare, les premiers ennuis surgissent. L’OL doit très vite se remettre dans le droit chemin.

Lire aussi : Caen - OL : les notes des joueurs

à lire également
Le milieu de terrain de l’OL Tanguy Ndombele – FC Sion/OL, 13 juillet 2018 © Fabrice Coffrini / AFP
Incontestablement, Tanguy Ndombele (21 ans) est la plaque tournante de l’Olympique lyonnais. Si le milieu de terrain excelle balle au pied, il affiche un tout autre visage en dehors du rectangle vert.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut