L’OL à la reconquête de ses abonnés

Le club de Jean-Michel Aulas espère endiguer la baisse de fréquentation du stade de Gerland en proposant des tarifs plus attirants.

La saison dernière, le stade de Gerland a parfois sonné creux. Les résultats sportifs de l’équipe, les horaires de certains matchs, les prix toujours aussi exorbitants… ont fait fuir un public lyonnais désireux d’en avoir pour son argent. Si la Ligue de football professionnel (LFP) révèle que le stade de Gerland a attiré lors de la saison 2011-2012 une moyenne de 33 067 spectateurs, soit un taux de remplissage de 80,6 %, de son côté l’Olympique lyonnais avance "une affluence de 33 572 spectateurs pour un taux de 84,5 %, bien supérieur à celui de ses concurrents".

Lyon n’avait pas baissé ses prix depuis plus de dix ans

Au-delà de la traditionnelle bataille de chiffres, le club de football rhodanien entend bien reconquérir le grand public : "Nous allons mettre en place une nouvelle boutique en ligne. Nous allons être à la pointe de la technologie grâce à un partenariat avec la société Digitick", explique Xavier Pierrot, responsable de la billetterie de l’OL.

Mais l’une des grandes mesures prises par le club lyonnais est la réduction du prix de l’abonnement. Ce qui n’était pas arrivé à Lyon depuis plus de dix ans. "La crise économique touche particulièrement nos supporters", souffle Xavier Pierrot. "Cette baisse des abonnements oscille entre 2,5 % et 13 %, avec par exemple un virage sud à des tarifs très attractifs puisque c’est une tribune moins remplie, poursuit-il, se voulant néanmoins optimiste sur l’attrait de l’OL : Nous ne sommes pas inquiets, il y a toujours une forte passion autour de l’Olympique lyonnais."

à lire également
Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet
La préfecture a adressé ce jeudi ses recommandations aux supporters nîmois pour la rencontre entre l’OL et leur club, qui aura lieu ce vendredi soir au Groupama Stadium.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut