L’ASVEL régale et s’offre le leader

Villeurbanne a confirmé ses récents progrès en dominant nettement la Chorale de Roanne vendredi soir (77-65). Dans une Astroballe comble, les hommes de Nordine Ghrib peuvent voir la suite de la saison avec ambition.

"C'est lamentable, vive l'équité sportive !" Jean Denys Choulet, le coach de Roanne, avait lancé les hostilités dans la semaine, s’offusquant, comme il en a souvent l’habitude, de la décision de la Ligue Nationale de Basket sur le refus de reporter le bouillant derby. Finalement, gastro-entérite évacuée, la Chorale, forte d’une série de huit matchs sans défaite, se présentait en terre rhodanienne presque au complet.

Après un convaincant succès au Havre la semaine dernière, l’ASVEL a enchaîné une deuxième victoire probante en disposant nettement du voisin et leader roannais (77-65). Et par la même occasion pris une option pour la semaine des As (du 10 au 13 février à Pau). Après un premier quart temps accroché, dans le sillage d’un Davon Jefferson (20 points) sur la lancée de ses dernières sorties, les hommes de Nordine Ghrib vont se détacher lors des dix minutes suivantes. Et ce malgré la sortie prématurée sur blessure de l’extravagant ailier Matt Walsh, ex-partenaire de Joakim Noah aux Florida Gators (46-33 à la mi-temps).

Précieux Gelabale

Après la pause, grâce notamment à une grande solidarité défensive, les Villeurbannais vont parvenir à maintenir Roanne à distance, malgré la réussite à trois poins des visiteurs. Mais la Chorale, peu aidée par un secteur intérieur défaillant, ne pourra rien face à la fougue de Mickaël Gelabale (13 points), encore excellent, et de ses partenaires. Par ailleurs, souvent critiquée, la jeunesse villeurbannaise, emmenée par Léo Westermann et Paul Lacombe, a grandement contribué au succès des siens vendredi soir.

Une victoire précieuse pour une éventuelle qualification pour la semaine des As mais pas seulement. L’ASVEL a prouvé en ce début 2011 qu’elle était redevenue une équipe de basket, fringante, joueuse et au collectif retrouvé. De quoi voir l’avenir avec sérénité. Une impression positive à confirmer, dès la semaine prochaine, dans l’antre de Limoges, à Beaublanc.

à lire également
Une semaine après avoir concédé sa première défaite de la saison à Pau, les basketteurs de Lyon-Villeurbanne ont relancé l'infernale machine à victoire, en surclassant son dauphin, Dijon, ce samedi à l'Astroballe. L'Asvel est plus que jamais leader de Pro A.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut