Décevant !

Cette rencontre avait une saveur toute particulière pour Bodmer et Keita, qui retrouvaient ce soir leurs anciens coéquipiers. L'OL se montre dangereux d'entrée de match par Benzema qui perd son duel face à Sylva dès la première minute de jeu, puis par Bodmer qui seul à l'entrée de la surface de réparation décoche une frappe que Sylva capte en deux temps. Benzema, très en jambe malgré l'accumulation des matches, réalise une énorme percée dans la défense lilloise, dribblant trois joueurs, mais se fait chiper le ballon alors qu'il allait déclancher son tir (5'). Ce sont pourtant les Lillois qui ouvrent le score sur leur première frappe cadrée de la rencontre. Sur un corner tiré en deux temps repoussé par la défense lyonnaise, le ballon revient sur Bastos, étrangement seul aux 20 mètres, qui exécute une reprise de volée parfaite en pleine lucarne (17'). Lille mène 1-0 et peut désormais se permettre de ne jouer qu'en contre. Les Lyonnais continuent alors leur pression offensive, mais toujours sans réussite, la faute à un jeu souvent trop axial, à l'image de Govou, qui n'a que très rarement débordé. L'OL se créera encore deux occasions par Benzema (34') et Govou (42'), mais le score n'évoluera pas : à la mi-temps, Lille mène 1-0 au stade Gerland.

Dès le début de la seconde période, les Lyonnais se créent une énorme occasion. Juninho effectue un centre de l'extérieur du pied que Bodmer reprend au premier poteau, mais Sylva claque le ballon au-dessus de la transversale. C'est au tour de Benzema de se montrer dangereux (51'). Servit en profondeur par Keita, il crochette un défenseur lillois, mais voit sa frappe repoussée par Sylva, excellent ce soir. À la 56e minute de jeu, Bodmer se défait de deux défenseurs nordistes, mais un mauvais rebond vient perturber son tir, qui s'envole dans les tribunes de Gerland. C'est finalement Govou qui délivre l'OL. Servit dans la profondeur par Keita, Govou effectue un grand pont puis trompe le portier lillois d'un astucieux pointu. À 1-1, les Lyonnais peuvent logiquement croire à la victoire. Hélas, la rencontre baisse d'un ton durant vingt minutes, malgré les rentrées de Baros et de Ben Arfa côté lyonnais. Dans les dix dernières minutes de jeu, Baros va inscrire deux buts...le premier en position de hors-jeu, et le deuxième de la main. Une enième frappe de l'intenable Benzema, puis un coup-franc dans les arrêts de jeu de Juninho n'y changeront rien, l'OL perd deux nouveaux points à domicile
Les notes du match :
Vercoutre (6) : Un match sérieux, où il ne fut pas beaucoup sollicité. Il ne peut strictement rien faire sur le but lillois.

Clerc (5) : De bons gestes défensifs, mais il fut quasi-inexistant dans les phases offensives.

Anderson Cleber (5,5) : Un premier match rassurant au sein de la défense lyonnaise, agrémenté par un très bon jeu de tête.

Squillaci (5,5) : Rarement pris en défaut dans les airs, il eut quelques difficultés en fin de match dans les duels.

Grosso (6) : Un bon match pour le défenseur italien, jamais pris en défaut, et toujours précieux dans les centres.

Toulalan (6) : Encore un énorme travail à la récupération. Il aurait dû être expulsé en fin de rencontre.

Bodmer (6,5) : Aligné pour son plus grand plaisir au milieu de terrain, l'ancien lillois a montré toutes ses qualités offensives, participant activement aux attaques lyonnaises. Remplacé à la 65' par Baros qui ne toucha que peu de ballons.

Juninho (6) : De jolis gestes techniques, plusieurs percées réussies au milieu de terrain, mais trop de passes manquées. Pas de réussite dans les coups-francs.

Govou (6,5) : L'homme du match côté lyonnais avec à la clé son deuxième but de la saison. Remplacé à la 79' minute de jeu par Källström.

Keita (6) : De belles accélérations, mais toujours trop de déchet dans le dernier geste. Remplacé à la 71' par Ben Arfa, qui dynamita l'attaque lyonnaise.

Benzema (6,5) : Trop souvent dos au but, l'attaquant lyonnais à une fois de plus fait admirer sa technique de balle hors norme et sa qualité de frappe.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut