Ancien joueur, guéguerres en interne à l’OL : Aulas calme le jeu

Guéguerres en interne, anciens joueurs qui se lâchent, Jean-Michel Aulas a du pain sur la planche pour apaiser l'ambiance autour de l'Olympique lyonnais.

"Je ne comprends pas la stratégie d’Aulas. Qu’est-ce qu’il veut faire de son club  ? Je n’en sais rien. Lacombe est là depuis cinquante ans  ! Il est temps de renouveler le club, de faire appel à de nouveaux visages. Il faut recruter un cador, un Sonny (Anderson), un Juninho. Je regrette le Lyon que j’ai connu", a critiqué l'ancien joueur de l'OL Edmilson ce jeudi dans L'Équipe.

"On ne lui a rien demandé sauf de participer au club des légendes"

"L’OL est devenu une équipe trop prévisible, ennuyeuse, elle ne s’appuie que sur le physique. Ce n’est pas ça le foot. Où sont les Juninho, Dhorasoo, Carrière  ? Ces joueurs étaient l’essence de l’OL. Aujourd’hui ça manque de technique au milieu", a ajouté Edmilson.

Une critique à laquelle Jean-Michel Aulas a répondu sur son outil préféré  : Twitter. "On ne lui a rien demandé sauf de participer au club des légendes et suit-il toujours le foot ? Que fait-il dans le foot ? Rien ?", a lâché le président de l'OL.

"J’ai un dicton  : le silence punit l’insolence"

La réponse est cinglante, mais le président de l’OL a eu aussi fort à faire dans l'arbitrage des inimitiés entre Gérard Houiller et Bernard Lacombe. Sur RMC Houiller avait laissé entendre que Bernard Lacombe avait perdu de l’influence au club. Ce dernier avait alors répondu dans le Parisien : "J’ai un dicton  : le silence punit l’insolence. Il m’a attaqué moi, mais aussi Bruno Genesio et Florian Maurice. Trois Lyonnais. Des gens qui ont mouillé le maillot pour ce club".

Ce mercredi après le match de Ligue des champions féminine OL-Avaldsnes, Jean-Michel Aulas a "sifflé la fin de la récréation". "Je suis certain qu’aussi bien Bernard (Lacombe) que Gérard (Houllier) sont là pour jouer le jeu de l’institution. Les choses vont bien se passer et, d’ailleurs, elles se passent bien. […] . Le fait que Gérard soit revenu montre le sens de l’histoire. On n’a pas demandé à Bernard d’arrêter. Il est là, avec nous, et il participe. Ça montre que l’on est capables de travailler tous ensemble. Je suis très heureux de travailler et de parler avec Bernard et je suis également content de pouvoir bénéficier des réseaux et des conseils de Gérard", a tempéré le président de l'OL

à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut