7e journée de Pro A : L'ASVEL à Vichy pour une cure de victoire

Au terme d'une semaine mouvementée, l'ASVEL se déplace ce vendredi soir à Vichy, lanterne rouge de Pro A, avec un objectif simple : la victoire à tout prix.

L'adversaire :

Vichy, lanterne rouge :

Sur le papier la JA Vichy est l'adversaire idéal pour se refaire une santé. L'équipe thermale, orpheline du défenseur d'élite Dounia Issa, parti à Gravelines, n'est en effet pas bien vaillante en ce début de saison. Seule équipe à ne compter qu'une victoire, Vichy est en effet lanterne rouge de Pro A et grand favori pour la relégation. Mais c'est le cas depuis quelques saisons et Vichy, qui vient d'engager le rebondeur Rob Lewin comme pigiste médical, s'en sort toujours.

La star : Kareem Reid

Une légende du basket de rue new-yorkais, si géniale balle en main qu'il a même fait partie des Harlem Globetrotters. A 35 ans, même s'il est un peu dans le dur cette saison, à l'image de son équipe, le meneur de poche (1,78) est un passeur de génie, meilleur passeur de l'histoire de la prestigieuse Arkansas University et régulièrement en tête des bilans de fin de saison. Un seigneur.

Du côté de l'ASVEL  :

La victoire ou rien

Nouvel entraîneur ou pas, l'ASVEL (2 v-4 d en championnat) n'a pas le choix, elle doit gagner pour se relancer et ne pas subir l'humiliation de rejoindre la JAV à la dernière place. Une défaite ne ferait qu'ajouter à la crise ambiante et n'aiderait pas le néo-coach Nordine Ghrib à prendre ses fonctions dans les meilleurs conditions. Même si Pierre Grall, directeur des Opérations basket, a assuré sur basketnews.net qu'il n'était "pas un choix par défaut", parmi une cinquantaine de CV venus de toute l'Europe. Le problème c'est qu'une victoire à Vichy ne ferait pas pour autant de Ghrib un sauveur.

Un Asvélien dans le match :

L'une des causes de ce début de saison raté est la faillite du pivot croate Andrija Zizic. Après l'épisode Borchardt, blessé toute la saison dernière ou presque, l'ASVEL n'est décidément pas très vernie (clairvoyante ?) avec le recrutement de ses grands. Annoncé comme un guerrier aux nombreux faits de gloire, Zizic s'avère aussi maladroit qu'improductif, ce qui limite son temps de jeu. Il doit se réveiller vite, ou l'ASVEL prendre une nouvelle décision radicale.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut