Ligue 1 - "Un jour, un club" : Lyon à l'heure de la sagesse

Plombé par un effectif aussi onéreux que peu performant, Lyon doit adopter une politique de rigueur budgétaire mais garde l'ambition d'être européen en fin de saison malgré sa faible activité lors du mercato estival. La nomination de Rémi Garde, 45 ans, à la place de Claude Puel, semble avoir ramené un vent de fraîcheur au sein du club rhodanien.

Après trois ans sans trophée marqués par la perte d'identité de jeu et la colère croissante du public de Gerland, l'ambiance générale paraît s'être apaisée. Renouveau, plaisir sont les maîtres mots de la campagne de publicité de l'Olympique lyonnais, mais Garde tient à y associer le terme d'efficacité, car le club sera jugé avant tout par ses performances.

"Je ne veux pas vendre des choses. Il y a des changements d'attitudes naturels. L'important est de faire un bon début. Je laisse les joueurs se créer leur propre plaisir dans un cadre que je fixe. Je ne suis ni un amuseur, ni un clown très connu. Il faut prendre du plaisir pour se motiver à quelque chose" souligne-t-il.

RTL

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut