Le fantasme d'une dream team à la française à l'Asvel

A condition d'une annulation complète de la saison en NBA, Tony Parker a ouvert ces derniers jours la porte à une "Dream team" à la française à Villeurbanne dont il est le directeur basket et provisoirement aussi le meneur de jeu pendant la durée du lock-out.

Après avoir déjà réussi à rameuter Ronny Turiaf à l'Asvel, le "boss" du basket français a évoqué lundi lors de son émission radio hebdomadaire la possible arrivée de son deuxième complice Boris Diaw dans le Rhône.

Les Echos

Faire défiler vers le haut