Des perturbateurs endocriniens dans les préservatifs

Un guide pour éviter une Saint-Valentin "empoisonnée". Pour la fête des amoureux, le site de Franceinfo s'est penché sur plusieurs études révélant la présence de perturbateurs endocriniens dans les préservatifs, les sextoys et les lubrifiants. Concernant le condom, le site s'appuie sur l'analyse de la composition du préservatif le plus vendu en France : le Classic Jeans de la marque Durex. Commandée un an plus tôt pour une enquête dévoilée sur le site Lelanceur.fr face au refus des industriels de communiquer sur la composition de leurs produits, cette analyse présente en effet des résultats "peu rassurants". Cyclotrisiloxane, dodécane, pentadécane, octadécane ou butanamine sont autant de composants présents et que les fabricants ne signalent pas au grand public : secret industriel oblige.

Lire l'article sur francetvinfo

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut