Cité de la Gastronomie : Lyon n'en fait qu'à sa tête

Le journal la "Nouvelle République" s'est demandée où en étaient les quatre villes sélectionnées par le Ministère de l'Agriculture en 2013. Ces différentes cités de la gastronomie (Dijon, Paris, Lyon et Tours) se sont vues confier l'ambitieuse mission d'assurer la promotion et le développement du patrimoine gastronomique français. Pour Lyon, le jugement est sévère : la ville n'en fait qu'à sa tête. Prévu dans l'Hôtel-Dieu d'ici un an, le travail effectué par le maire socialiste Gérard Collomb "est déjà mâché par le Sirha" (Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation).

Cité de la Gastronomie : Lyon n'en fait qu'à sa tête

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
Faire défiler vers le haut