Monseigneur Barbarin : "Qu’aucun mal ne soit plus commis"

Dans cette interview accordée au quotidien La Croix, le cardinal Barbarin avoue avoir été au courant depuis plusieurs années des actes de pédophilie perpétrés par le prêtre Bernard Preynat avant 1991.

"Une personne qui avait grandi à Sainte-Foy-lès-Lyon m’a parlé des comportements du P. Preynat (antérieurs à 1991, NDLR),vers 2007-2008. J’ai alors pris rendez-vous avec lui pour lui demander si, depuis 1991, il s’était passé la moindre chose. Lui m’a alors assuré : "Absolument rien, j’ai été complètement ébouillanté par cette affaire". Certains me reprochent de l’avoir cru… Oui, je l’ai cru : il n’était pas dans le déni, au contraire, il avait reconnu tout et tout de suite, dès 1991."

Lire l'article complet

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut