Le policier refusant de saluer Hollande n’est pas militant

De nombreux internautes et plusieurs sites internet ont relayé que le policier qui a refusé de saluer François Hollande et Manuel Valls serait Sébastien Jallamion, un militant d'extrême droite. En réalité, il ne s'agit pas du tout de la même personne.

Le 17 juin dernier, lors d'un hommage officiel aux policiers assassinés à Magnanville, Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, un policier refuse de serrer la main au président François Hollande, ainsi qu'à son Premier Ministre, Manuel Valls. Peu de temps après, différents sites internet, dont celui de VSD, affirme qu'il s'agirait de Sébastien Jallamion, un policier lyonnais proche de l'extrême droite et suspendu de ses fonctions pour des "provocations à la haine radicale et religieuse" sur son compte Facebook.

En réalité, il ne s'agit pas du tout du même homme, comme l'expliquait Lyon Capitale après avoir contacté l'avocat de Sébastien Jallamion. Le site des Décodeurs du monde.fr publie également que l'homme qui a refusé de serrer la main à l'exécutif français n'est pas un militant d'extrême droite, que ses déclarations furent brèves pour respecter le devoir de réserve lié à sa fonction de policier. En parallèle, Sébastien Jallamion avait lui, tenu un discours pour un hommage organisé par le mouvement d'extrême droite Souveraineté, indépendance et libertés (SIEL).

Lire l'article sur le site du monde.fr

à lire également
Un guide pour éviter une Saint-Valentin "empoisonnée". Pour la fête des amoureux, le site de Franceinfo s'est penché sur plusieurs études révélant la présence de perturbateurs endocriniens dans les préservatifs, les sextoys et les lubrifiants. Concernant le condom, le site s'appuie sur l'analyse de la composition du préservatif le plus vendu en France : le Classic […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut