Complémentaire santé, ce magot que l’on s’arrache

Syndicats : le "marché en or" des complémentaires santé constatait Lyon Capitale le mois dernier, qui s'interrogeait : "Le gouvernement socialiste voudrait offrir aux syndicats le juteux marché des complémentaires santé collectives qu’il n’agirait pas autrement. Après l’étrange épisode de l’amnistie des syndicats, la loi sur la sécurisation de l’emploi semble bien avoir dévoyé l’esprit de l’accord national interprofessionnel (ANI) signé en janvier dernier." Les questions soulevées alors par Lyon Capitale sont toujours d'actualité, puisque Les Échos font état d'une "querelle qui fait couler beaucoup d’encre et qui fait naître – toujours sous couvert d’anonymat – les accusations les plus folles : conflits d’intérêts, népotisme, financement occulte de syndicats, voire de partis politiques…"

Les Échos font eux état

Les Échos

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut