Réunion rentrée 2018 UDI – Max Desgoutte

Une rentrée aux couleurs de l’Europe pour l’UDI du Rhône

Ce midi, les responsables de l’UDI du Rhône s’étaient donné rendez-vous pour lancer leur rentrée 2018. A quelques mois des élections européennes, c'est bien l’Europe qui était au centre de toutes les discussions.

Un par un, les partis et leader politiques de la région font leur rentrée depuis le début du mois de septembre. Après Georges Képénékian pour la Mairie, Laurent Wauquiez pour la Région et David Kimelfeld pour la Métropole, c’est au tour de l’Union des Démocrates Indépendants (UDI) de faire leur rentrée politique, rue du Bât d’Argent, à quelques mètres de leur quartier général. Pour l’occasion, le président Christophe Geourjon, le délégué fédéral Yves-Marie Uhlrich, la secrétaire nationale aux solidarités et à la dépendance Marylène Millet et le président des jeunes UDI du Rhône Alexandre Thurbin avaient fait le déplacement. Si les thématiques à aborder étaient nombreuses comme les échéances métropolitaines et municipales en 2020 et 2022, ce sont bien les élections européennes de mai 2019 qui étaient au centre des discussions. "Je suis agréablement surpris car je pensais que l’on parlerait uniquement de la Métropole", a confié Christophe Geourjon sur le ton de la plaisanterie.

"L’Europe est une nécessité"

C’est sous la phrase "Dialoguer plus, réformer mieux" que les dirigeants de l’UDI du Rhône voulaient aborder les élections européennes. "Ces élections sont cruciales pour notre partie. Nous ne sommes pas là pour proposer un référendum pour ou contre Macron et le gouvernement. Nous portons des valeurs pour l’Union européenne", rappelle Marylène Millet. Mais Christophe Geourjon, le président de l’UDI du Rhône va plus loin en qualifiant l’Europe de "nécessité vitale". Une position assumée mais difficile à défendre face à La République en Marche pour qui le discours est entièrement similaire. "On peut dire ce que l’on veut mais à la différence d’En Marche, notre projet européen est déjà défini et ne se limite pas qu’à de grandes idées ou des valeurs […] l’Europe a toujours été au cœur de notre projet", explique Christophe Geourjon. Mais alors de quel projet parle-t-on ? L’UDI assume sa position d’être le seul parti à proposer la création d’ "États-Unis d’Europe" et mettre en place une Europe fédérale. "C’est le seul moyen d’avoir une puissance continentale. C’est une nécessité !". "Notre projet se construit sur nos discussions que nous avons eu avec les gens sur le terrain. Ce qui remonte le plus, c’est le sentiment d’insécurité face à la mondialisation. Pour nous, l’Europe doit être une protection pour les citoyens et notre projet va dans ce sens", a expliqué Christophe Geourjon. Toujours est-il que pour l’instant, les têtes de liste ne se bousculent pas dans la région mais les choses pourraient bien changer dans les mois à venir. Les prochaines échéances de l’UDI auront lieu en janvier 2019 pour trancher la stratégie à adopter pour les élections européennes et assumer pleinement sa position pro européenne.

à lire également
Bruno Charles
Ces jours avaient lieu à Strasbourg les journées d’été d’Europe écologie les verts (EELV). L’occasion pour les élus et députés de mettre le cap sur les élections européennes de 2019.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut