Un nouveau candidat pour le Modem

Eric Lafond est depuis mardi soir le candidat officiel du Modem. Après les départs des principaux cadres du mouvement vers les listes Perben et Collomb, le délégué départemental de Cap 21, mouvement de Corinne Lepage, aura la difficile tâche de rendre crédible une liste centriste en moins de cinq semaines. Cela ne l'empêche pas d'être ambitieux : il espère passer devant les listes Perben et titiller celles de Collomb.

Êtes vous officiellement investi par François Bayrou ?
Depuis hier soir. Il y a eu une conférence téléphonique de la commission électorale. Michel Mercier était contre notre investiture, mais ce n'était pas une surprise. Il a dit : "je suis très minoritaire, mais je suis contre..." Cela s'est terminé par un appel solennel de François Bayrou à tous les adhérents Modem de Lyon de soutenir cette liste.

Mais arriverez-vous à réunir suffisamment de candidats pour présenter une liste ?
Je les ai déjà les 221 noms ! Ça fait un mois qu'on travaille à ce qu'il y ait une suite à ce qu'on savait devoir arriver, le retrait de Geourjon... À Lyon, ce n'est pas compliqué de faire une liste, puisque le Modem a déjà 1200 adhérents. C'est bien pour ça d'ailleurs qu'on a compris que la démarche de Christophe Geourjon était ambiguë, puisqu'il n'a pas associé du tout les adhérents. On savait très bien qu'il ne ferait pas de liste, et que c'était une manière de négocier avec Perben. Certains pensaient qu'il fallait avoir un poste à tout prix. Pour nous, ce n'est pas un projet politique. Depuis un certain temps on s'est préparé à prendre la relève. Et les instances nationales du Modem savaient qu'on était prêt.

Et votre projet ?
Il est prêt aussi. On est en train de le finaliser parce qu'on souhaite faire participer les adhérents. Il y aura des réunions par arrondissement, et on le présentera dans le courant de la semaine prochaine.

Quels sont vos objectifs ?
Redonner vie à cette campagne électorale, faire en sorte qu'il y ait un vrai débat avec des propositions qui sortent un peu des sentiers battus. Notre fil rouge sera de rendre plus facile la vie des Lyonnais. Et surtout leur montrer que la ville a besoin d'une alternative à l'équipe sortante, qui soit responsable et non idéologue.

Vous souhaitez gagner ?
On n'est pas totalement naïfs. Retourner complètement la campagne en cinq semaines et dépasser l'équipe de Collomb, ça paraît compliqué. Par contre 2e, ça paraît jouable.

Allez vous vous allier avec Perben pour battre Collomb ?
Nous, nous avons toujours dit qu'on se maintiendra au 2e tour. On veut avoir des élus, dont la liberté de parole dépend des électeurs et pas des accords avec d'autres formations politiques. On n'a pas vocation à être allié de la droite, qui a Lyon est particulièrement conservatrice, comme on n'a pas vocation à s'allier avec la gauche. Notre ligne c'est : on se maintient, on a des élus, on pèse sur les projets à Lyon et au Grand Lyon.

Pour se maintenir, il faut obtenir 10 %... Ça vous paraît jouable ?
Evidemment ! Les derniers sondages nous donnent 8 % avec un candidat absent et un projet fort ténu. Avec un candidat clair et un vrai projet, on devrait dépasser les 10 % sans difficulté. Les 22 % d'électeurs de Bayrou à Lyon attendent de voir qu'elle est la continuité entre sa démarche et la notre. Les politologues prédisent Collomb 45 %, Perben 30 % et nous 15 %... Moi je crois qu'on peut passer devant Perben.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut