Thierry Braillard
© Tim Douet

Thierry Braillard rejoint Emmanuel Macron

En misant sur Emmanuel Macron, le secrétaire d’État espère aussi s’attirer le soutien de Gérard Collomb pour les élections législatives.

Pressenti depuis quelques jours, le secrétaire d’Etat aux Sports a annoncé son ralliement "dès le premier tour" à Emmanuel Macron dans la course à la présidentielle, ce jeudi 23 mars au micro de RTL.

Thierry Braillard est le deuxième membre du Gouvernement à soutenir Emmanuel Macron après Barbara Pompili, la secrétaire d'État chargée de la biodiversité. Le candidat PRG aux législatives dans la 1re circonscription du Rhône a déclaré : "C'est un choix de conviction. Ce n'est pas un choix d'opportunisme. Je n'ai rien négocié ni discuté avec quiconque. C'est un choix sur le programme. Le programme d'Emmanuel Macron m'apparaît le plus adapté aux défis qui sont ceux de la France sur tous les sujets et principalement sur le défi économique."

À l'image de Gérard Collomb avec le Parti socialiste, Thierry Braillard transgresse les ordres de son parti pour rejoindre Emmanuel Macron. Le PRG a en effet exprimé à l’issue d’un comité directeur son soutien à Benoît Hamon pour l’élection présidentielle, en échange d’une quarantaine de circonscriptions pour les législatives.

Un ralliement qui change la donne au niveau local

Après l'épisode entre Thierry Braillard et Philippe Meirieu aux législatives de 2012, tous les ingrédients étaient cette fois réunis pour l'émergence d'un duel entre Thomas Rudigoz et Thierry Braillard si ce dernier ne rejoignait pas Emmanuel Macron. Si les deux élus appartiennent à la majorité municipale de Gérard Collomb, la recomposition de la gauche risquait de les conduire à un affrontement.

En rejoignant le candidat “En marche”, le secrétaire d'État aux Sports s’assure des faveurs du maire de Lyon : il sera candidat aux élections législatives avec le soutien actif de Gérard Collomb. C’est une des raisons pour lesquelles Thierry Braillard s’est rangé aux côtés d’Emmanuel Macron. En septembre 2016, il avait cependant déjà déclaré "avoir beaucoup d’affection pour Emmanuel Macron".

Dans un premier temps, Caroline Collomb avait voulu se présenter contre lui aux prochaines législatives, avant de favoriser la candidature de Thomas Rudigoz, le maire du 5e arrondissement, qui avait déposé sa candidature sur la 1re circonscription du Rhône pour porter l’étiquette “En marche”. En janvier dernier, Caroline Collomb, qui déteste cordialement Thierry Braillard, avait déclaré : "Si Thierry Braillard rejoint En Marche, la commission d'investiture tranchera, mais Emmanuel Macron a été très clair : la deadline pour les ralliements des députés sortants était le 29 janvier. Les choix ne se font pas par opportunisme. Il est normal qu'il y ait une prime à ceux qui se sont engagés depuis longtemps à En Marche."

Avec la confirmation du soutien de Thierry Braillard à Emmanuel Macron ce matin, il y a fort à parier que le natif de Bron a bien gagné son bras de fer avec la femme de Gérard Collomb.

À lire aussi : Sondage présidentielle : Benoît Hamon se place après Jean-Luc Mélenchon
à lire également
Gérard Collomb
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb est assigné devant le tribunal de grande instance de Paris, ce mercredi, pour "atteinte à la présomption d’innocence" par l'avocat de l'Irakien Ahmed Hamdane. Ce dernier vient d'être placé en détention pour "crime de guerre". L'audience est fixée au 6 juillet prochain à 11 h. 
2 commentaires
  1. Kasneh - 23 mars 2017

    Quelle chance ? A Lyon on se souvient de lui comme conseiller pour le sport auprès de G. Collomb depuis 2012. De grandes choses devaient se faire en terme de bassins nautiques. On connaît la suite: sur 3 piscines, un seule se fera et encore avec les troubles importants dès l'ouverture.

  2. seb.vacherou - 24 mars 2017

    Quelle bande d'opportunistes.....

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut