Canon à neige (photo d’illustration) © Raymond Roig / AFP
Article payant

Stations de ski : les paradis artificiels de Laurent Wauquiez

À l’orée de la saison de ski, Lyon Capitale s’est intéressé aux investissements de la région Auvergne-Rhône-Alpes destinés à artificialiser la neige dans les stations. Subventions aveugles, absence d’expertise scientifique, alertes répétées de la Cour des comptes, le tout sur fond de soupçons de prise illégale d’intérêts... Alors que le dernier rapport du Giec sur le réchauffement climatique est plus qu’alarmant, la région fait feu de tout bois pour que la neige ne fonde pas.

Les images avaient fait le tour de France. Des rotations d’hélicoptère en plein hiver au-dessus de Sainte-Foy-Tarentaise, des Karellis et de Courchevel, qui héliportaient des chargements de neige fraîche. 850 kilos par voyage, pour cent tonnes ici, trente-deux là, vingt-cinq là-bas. Pour cacher la misère et le manque de neige. Cinq mois plus tard, en mai 2016, Gilles Chabert, le conseiller spécial montagne de Laurent Wauquiez, s’engageait à “remettre le mot canon dans le vocabulaire de la région”. Tout ce que la montagne comptait de maires, de députés, de conseillers départementaux et de professionnels du secteur était descendu à Lans-en-Vercors, une station-village de moyenne montagne (1 000 m) à trente minutes de Grenoble, pour le lancement en fanfare et cor des Alpes du plan “Neige stations” régional. “La neige de culture est la base de notre politique montagne”, expliquait alors le président du conseil régional. Et Gilles Chabert d’insister : “Le plan neige est vital. Le reste, c’est du folklore !” Tonnerre d’applaudissements à vous déclencher une avalanche. Sauf qu’à Lans-en-Vercors il n’y en a plus beaucoup, de neige. La montagne, désespérément verte, s’était pour tout potage couverte d’une mince pellicule blanche quelques heures avant le début du grand raout. Une situation qui dure depuis trois ans à l’approche de Noël.

Il vous reste 90 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Lors de l’assemblée plénière du conseil régional, les 19 et 20 décembre prochains, Laurent Wauquiez devrait faire voter une délibération sur la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens de la région. En proposant l’achat de livres groupé, le président du conseil régional est accusé de mettre en danger l’avenir des librairies.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut